Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302
Le Journal de l'Emploi

Le jeu vidéo avec l’Institut de l’internet et du multimédia

En plein essor, le jeu vidéo est un domaine de passionnés où de nombreux métiers collaborent ensemble. Pour y arriver, de nombreuses formations existent dont celle de l’institut de l’internet et du multimédia (IIM). Pour cette émission, le Journal de l’Emploi a reçu Thomas Nicolet, responsable de l’axe jeu vidéo de l’IIM.

 

Un marché en forte croissance

Aujourd’hui, le jeu vidéo est une des industries les plus importantes du paysage culturel international. En France, son chiffre d’affaire a atteint le chiffre record de 4,3 milliards en 2017 et est appelé à continuer de croître. Du côté de la consommation, le marché se porte merveilleusement bien, tout comme celui de l’emploi qui englobe de nombreux corps de métiers pour lesquels il faut être formé. Selon Thomas Nicolet, 1300 emplois devraient se créer cette année. En France, un savoir-faire existe et est plutôt centré sur les métiers du développement et de la création.

L’IIM forme, depuis 1995, aux métiers du digital avec plusieurs spécialisations, appelées « axes », dont celle du jeu vidéo. De plus, la formation fait partie du Réseau des écoles SNJV, Syndicat national du jeu vidéo, qui constitue un gage de qualité et un moyen de rester au plus proche des réalités de la profession.

L’axe jeu vidéo de l’IIM propose plusieurs formations allant du post-bac au master. Tout d’abord, une année préparatoire post-bac où tous les domaines sont étudiés pour permettre par la suite de se spécialiser en deuxième année. Ce bachelor permet d’obtenir un bac+3 mais n’est pas le moyen idéal de s’insérer dans le marché de l’emploi. La possibilité est offerte aux étudiants de continuer leurs études dans deux mastères avec une spécialisation encore plus poussée dans des métiers de la création ou de la production.

Avec une formation en cinq ans, l’axe jeu vidéo de l’IIM permet de pratiquer de nombreux métiers classés dans quatre grands domaines. Les métiers du design, les métiers artistique et graphique, les métiers de la programmation et enfin les métiers de la production. Pour que l’insertion se déroule dans les meilleures conditions, Thomas Nicolet conseille aux étudiants d’aller jusqu’en master, pour leur permettre de travailler dans les plus grands studios français et internationaux.

 

Paroles d’expert: véritable indépendance ou salariat déguisé, faire la différence!

Véritable indépendance ou salariat déguisé ? Faites bien la différence ! Les entreprises font de plus en plus appel à des auto-entrepreneurs ou autres travailleurs indépendants. Généralement pour des missions ponctuelles mais parfois pour des missions plus ou moins régulières. Mais les entreprises doivent faire attention! Car certaine...

Tambour Battant: Le cerveau, entre neurosciences et psychanalyse

Tambour Battant: Le cerveau, entre neurosciences et psychanalyse – le programme Dans cette édition de Tambour Battant Antoine Spire et Patrick Tudoret vous proposent une émission en trois parties: 1- un entretien avec Muriel DARMON et Catherine TALLON-BAUDRY Muriel DARMON est sociologue, présidente de l’Assoc. F. de sociologie (AF...

Business Women: la reprise d’entreprise

La reprise d’entreprise au féminin Reprendre c’est entreprendre ! Mais rares sont celles qui se lancent dans cette aventure. En effet la reprise d’entreprise est un marché assez confidentiel, mais surtout très masculin ! Pourtant ce marché recèle de véritables opportunités! Pourquoi il y a-t-il aussi peu de repreneur(e)s d&rsquo...

Paroles d’entreprise: les Transports Mondamert

Paroles d’entreprise: les Transports Mondamert Dans ce reportage vous allez découvrir le parcours du repreneur de l’entreprise Transports Mondamert et ses choix en matière de suivi de l’activité de son entreprise. L’activité de cette SARL reprise par M Esteves en 2006 est le transport de matériaux en vrac, le transport d...