Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302
Le Journal de l'Emploi

Formation : intégrez l’Ecole de Management Léonard de Vinci

Dernière ligne droite pour les lycéens avec le Bac 2018 ! Aujourd’hui, le Journal de l’Emploi vous propose de découvrir une formation dans le Management. Grâce à son directeur Sébastien Tran, découvrez l’Ecole de Management Léonard de Vinci (EMLV) située à la Défense à Paris.

Le Management un secteur qui recrute !

Actuellement, le secteur du management recrute. Selon le rapport établi par l’Ecole de Management Léonard de Vinci, 85% des étudiants sortants du cursus trouvent un emploi. Selon ce même rapport, le salaire moyen des étudiants sortants est de 37 000 euros. Dans le détail du rapport, les étudiants qui sortent de l’école sont pour 75% en activité professionnelle et 5% d’entre eux sont dans la création d’entreprise. Parmi ces emplois, 71% sont embauchés en CDI et 8% sont en poste à l’étranger. Les 3 grands types de métiers sont l’audit et le conseil, le marketing digital avec la communication et la publicité. Et enfin les métiers de commerciaux dans les différents secteurs, notamment l’industrie.

L’Ecole de Management de Léonard de Vinci, est un cursus post-bac en 5 ans, qui ne délivre pas de diplôme intermédiaire. En sortant de l’école, c’est un grade Master auquel vous pourrez prétendre. L’école s’inscrit dans le pôle Léonard de Vinci, regroupant une école d’ingénieurs et une école de web et multimédia.

Les caractéristiques de l’EMLV

L’école accueille 1 300 étudiants. Pour intégrer cette formation, il faut passer le concours commun Link, qui regroupe 4 grandes écoles internationales de grades master. Grâce à un réseau de 5 000 diplômés, découvrez en 5 ans le management dans la finance, la gestion, les ressources humaines, la communication et le commercial.

La formation se décline donc sur 5 ans. Les trois premières années sont consacrées à l’apprentissage des fondements du management et de la gestion. Pour les deux années de Master, une des 8 spécialisations est à choisir, ainsi que, la possibilité d’effectuer le cursus en alternance.

De plus, en troisième année, 12 mois à l’étranger sont obligatoires et pour valider l’ensemble de la formation 18 mois de stages sont requis. Avec plus de 100 partenaires à l’étranger, l’EMLV offre une diversité géographique pour son projet scolaire internationale.

Si l’Ecole de Management Léonard de Vinci et sa formation en 5 ans dans le management vous intéressent, rendez-vous sur son site www.emlv.fr ou rencontrez directement les étudiants et l’équipe pédagogique lors des prochaines portes-ouvertes le 20 janvier prochain de 10h à 18h.

Confidences: Clever Beauty le coup de coeur du prix Moovjee 2020

Confidences: Clever Beauty le coup de coeur du prix Moovjee Cette semaine dans l’Emission Confidences présentée par Thomas Benzazon vous allez découvrir la Lauréate du prix « Coup de coeur » du jury Moovjee 2020. Maeva Bentitallah, fondatrice de Clever Beauty nous présente son entreprise et réponds aux questions des différents i...

Le Grand Prix Moovjee 2020: PICNIC

Le Grand Prix Moovjee 2020: PICNIC Dans cette deuxième édition de Confidences, animée par Thomas Benzazon de FeuilleBlanche, vous allez découvrir l’entreprise PICNIC : le Grand Prix Moovjee 2020. Raphaël Brochard, co-fondateur de PICNIC vous présente son entreprise, son concept, ses développements et tout le parcours mené avec ses ...

Tambour Battant: Convergences et divergences des féminismes

Dans cette édition de Tambour Battant Antoine Spire avec Hélène Mathieu vous proposent : -Un Entretien avec Lauren BASTIDE , journaliste , créatrice du Podcast la poudre , auteure de « Présentes – villes , medias , politique … quelle place pour les femmes » (Éd. Allary) et Myriam LEVAIN , journaliste et essayiste , co fonda...

T’inquiète, je gère : L’épicerie créole

Pour créer son entreprise : pensez incubateur! Se faire accompagner quand on crée son entreprise est essentiel !  Il est capital de ne pas rester seul, certains créent à plusieurs, et d’autres font murir leur projet dans un incubateur.  « T’inquiète… je gère » vous propose un exemple concret de créatrices qui se sont bien ...