Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302
Le Journal de l'Emploi

Formation : intégrez l’Ecole de Management Léonard de Vinci

Dernière ligne droite pour les lycéens avec le Bac 2018 ! Aujourd’hui, le Journal de l’Emploi vous propose de découvrir une formation dans le Management. Grâce à son directeur Sébastien Tran, découvrez l’Ecole de Management Léonard de Vinci (EMLV) située à la Défense à Paris.

Le Management un secteur qui recrute !

Actuellement, le secteur du management recrute. Selon le rapport établi par l’Ecole de Management Léonard de Vinci, 85% des étudiants sortants du cursus trouvent un emploi. Selon ce même rapport, le salaire moyen des étudiants sortants est de 37 000 euros. Dans le détail du rapport, les étudiants qui sortent de l’école sont pour 75% en activité professionnelle et 5% d’entre eux sont dans la création d’entreprise. Parmi ces emplois, 71% sont embauchés en CDI et 8% sont en poste à l’étranger. Les 3 grands types de métiers sont l’audit et le conseil, le marketing digital avec la communication et la publicité. Et enfin les métiers de commerciaux dans les différents secteurs, notamment l’industrie.

L’Ecole de Management de Léonard de Vinci, est un cursus post-bac en 5 ans, qui ne délivre pas de diplôme intermédiaire. En sortant de l’école, c’est un grade Master auquel vous pourrez prétendre. L’école s’inscrit dans le pôle Léonard de Vinci, regroupant une école d’ingénieurs et une école de web et multimédia.

Les caractéristiques de l’EMLV

L’école accueille 1 300 étudiants. Pour intégrer cette formation, il faut passer le concours commun Link, qui regroupe 4 grandes écoles internationales de grades master. Grâce à un réseau de 5 000 diplômés, découvrez en 5 ans le management dans la finance, la gestion, les ressources humaines, la communication et le commercial.

La formation se décline donc sur 5 ans. Les trois premières années sont consacrées à l’apprentissage des fondements du management et de la gestion. Pour les deux années de Master, une des 8 spécialisations est à choisir, ainsi que, la possibilité d’effectuer le cursus en alternance.

De plus, en troisième année, 12 mois à l’étranger sont obligatoires et pour valider l’ensemble de la formation 18 mois de stages sont requis. Avec plus de 100 partenaires à l’étranger, l’EMLV offre une diversité géographique pour son projet scolaire internationale.

Si l’Ecole de Management Léonard de Vinci et sa formation en 5 ans dans le management vous intéressent, rendez-vous sur son site www.emlv.fr ou rencontrez directement les étudiants et l’équipe pédagogique lors des prochaines portes-ouvertes le 20 janvier prochain de 10h à 18h.

Maternité et entrepreneuriat : duo gagnant ou perdant ?

Maternité et entrepreneuriat, duo gagnant ou perdant ? Maternité et entrepreneuriat.  Charline Goutal-Redrado, fondatrice de « Naïa Paris » et Julie Bellaïche, fondatrice de l’entreprise « Les p’tits boss » racontent leur expérience.  Et être enceinte en étant entrepreneure, c’est un vrai challenge reconnaissent Julie et C...

Kumo, une aventure entrepreneuriale entre deux amis d’enfance

Kumo, l’aventure entrepreneuriale de deux amis d’enfance. Kumo est une entreprise créée par deux amis d’enfance : Gaspard Luciano et Antoine Bungert. Elle prépare des repas frais à partir de recettes originales. Et elle les livre tous les matins dans des distributeurs automatiques. Installés à l’origine dans les un...

« Terre sacrée de Verdun » – Prix armées-jeunesse

Terre sacrée de Verdun Les Ecoles militaires de Saumur ont organisé différents événements avec des établissements scolaires. Ces événements ont pour but de créer des passeurs de mémoires à travers l’acquisition d’une conscience historique. « Terre sacrée de Verdun » est donc l’un de ces événements. Il s’...

« Comment faire carrière dans les métiers de la RSE et développement durable » par Caroline Renoux

La RSE : une notion mal assimilée Les entreprises prennent conscience depuis plusieurs années maintenant de leur impact environnemental et social. Un impact qui joue aussi sur leur réputation. Même si aujourd’hui, 70% des entreprises sont conscientes qu’elles doivent impliquer davantage la RSE et le développement durable au coeu...