Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302

La lutte contre l’illettrisme et le décrochage scolaire avec la fondation du Groupe ADP

Autour de ses zones aéroportuaires, le Groupe Aéroport de Paris (ADP) fait figure de mécène pour les associations grâce à sa fondation. Celle-ci s’est donnée pour objectif de lutter contre l’illettrisme et le décrochage scolaire en Île-de-France et ailleurs. Au cours des Inattendus A But Non Lucratif de Lyon, le 14 mars 2018, nous avons eu l’occasion d’interviewer Laure Kermen Lecuir, déléguée générale de la fondation du Groupe ADP.

 

Soutenir l’éducation

Même si cela peut paraître étonnant pour un Groupe tel qu’ADP d’agir sur l’éducation, les fait sont là. Avec un budget annuel d »un million d’euros, la fondation du Groupe ADP soutient de nombreuses associations, principalement sur le territoire francilien, qui luttent contre le décrochage scolaire et l’illettrisme. En 2017, 54 projets ont été soutenus par la fondation, représentant 76% de la dotation totale.

Pour la fondation, l’objectif est, dès le plus jeune âge, de prévenir l’illettrisme qui peut par la suite provoquer un décrochage voir un échec scolaire. La fondation accompagne de nombreux jeunes collégiens et lycéens franciliens, 92 en 2017, dans leur parcours scolaire, pour que celui si soit optimal. Mais l’accompagnement des adultes en situation d’illettrisme est également dans leur ligne de mire, pour leur permettre d’être plus autonome et de faciliter leur parcours professionnel.

Mais en plus de soutenir financièrement ces projets associatifs, la fondation du Groupe ADP propose également à ses salariés de soutenir les associations en leur offrant un peu de leur temps et de leurs compétences, en 2017, 169 salariés du Groupe ont participés aux projets.

Même si la fondation agit principalement en Île-de-France, elle soutient également des associations et des jeunes dans d’autres régions de France ou encore à l’international, comme en Algérie ou à Madagascar. Leur action n’est appelée qu’a s’étendre.

Salon Learning Technologies: le bilan avec son directeur Vianney THOMAS

Vianney THOMAS directeur du Salon Learning Technologies France est l’invité du Journal de la Formation. L’occasion de faire le point sur ce salon qui a enfin pu avoir lieu en présentiel après la crise sanitaire. L’édition 2022 fut une réussite avec 250 exposants, plus 7,000 professionnels du e-learning, de la formation, de...

LEARNING TECHNOLOGIES : L’impact des nouveaux outils de digitalisation sur l’éducation

L’invité du Journal de la formation: Johann Hagege Johann Hagege, Directeur ITIC Paris, est l’invité du journal de la formation et de l’enseignement supérieur enregistrée au salon learning technologies. Pour lui, nous sommes aujourd’hui à l’aube d’une révolution : il y aura un impact dans tous les métie...

Learning Technologies: Good Grades, l’assistant intelligent du correcteur d’examen !

Le Journal de la formation au salon Salon Learning technologies Stephan Crisan, CEO de Good Grades nous présente le nouvel assistant intelligent du correcteur d’examen. Merci à lui ! Cette innovation vise à aider le professeur correcteur en le déchargeant d’environ 80 % de son travail. Cette technologie a été pensée pour répo...

LEARNING TECHNOLOGIES : Les enjeux de la digitalisation avec Marc Adler CEO de Booster Academy

Marc Adler, CEO de Booster Academy, est l’invité du journal de la formation et de l’enseignement supérieur. Une émission enregistrée sur le Salon Learning Technologies! iI répond à nos questions sur les enjeux de la digitalisation. Booster Academy est une entreprise spécialisée dans la digitalisation de contenus de formation ...