Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402
Paroles d'expert

Couverture sociale obligatoire : Comment faire le bon choix ?

Le régime social du dirigeant

Entre idées reçues, complexité du système et diversité des prestations… Pas facile de s’y retrouver et de comprendre comment vous êtes couvert en cas de maladie, d’invalidité ou de décès. Alors pour y voir plus clair, Paroles d’expert répond aux questions les plus fréquemment posées sur le régime social du dirigeant salarié et du travailleur indépendant

Les dirigeants peuvent-il choisir leur régime social ?

En matière de régime social d’affiliation, le choix du dirigeant est dicté par la forme juridique de son entreprise et la répartition du capital entre les associés. En entreprise individuelle ou en Eurl, le dirigeant sera automatiquement affilié à la SSI, la Sécurité Sociale des Indépendants, anciennement nommé : RSI. S’il souhaite devenir salarié, il devra opter pour la SAS ou un statut minoritaire au sein d’une SARL.

La couverture sociale est-elle moins coûteuse pour un dirigeant salarié que pour un travailleur indépendant ?

En matière de cotisations sociales, la Sécurité Sociale des Indépendants a un net avantage sur le régime des salariés. Par exemple, pour un revenu net de 36 000 euros par an, les cotisations salariales et patronales pour un dirigeant salarié représentent près 25 500 euros contre 16 400 euros pour un travailleur indépendant.

Si les cotisations sociales sont moindres pour un travailleur indépendant, est-ce que cela signifie que les risques couverts sont moins nombreux que pour un salarié ?

L’indépendant, comme le dirigeant salarié, bénéficie :

-d’une couverture maladie,

-d’indemnités journalières en cas d’arrêt de travail,

-d’indemnités en cas de maternité,

-d’une pension d’invalidité ou encore d’un capital décès.

Du point de vue de la retraite, le dirigeant a droit à une retraite de base et complémentaire calculée de la même façon dans les deux régimes. Enfin, tous les deux, dirigeant salarié et travailleur indépendant, ont droit au congé paternité.

Si les risques couverts sont similaires, les prestations sont-elles vraiment différentes ?

Les différences entre régimes relèvent plus des modalités de calcul que du niveau de la prise en charge. Pour un même revenu, le régime obligatoire des TNS, travailleur non salarié n’a pas à rougir. Mieux, si l’on considère que les “économies” de cotisations, faites dans le régime TNS par rapport au statut de salarié, sont réinvesties en couverture complémentaire pour le dirigeant, l’avantage peut être d’autant plus important que le travailleur indépendant pourra construire une couverture complémentaire sur mesure. Mais, en la matière, tout est affaire de sensibilité, d’état de santé et de calcul.

Nous espérons que ces informations vous permettront d’y voir plus clair. En cas de doute, n’hésitez pas à solliciter votre conseiller d’entreprise. Nous vous donnons rendez-vous le mois prochain avec de nouveaux conseils pour gérer efficacement votre entreprise.

Gérez votre entreprise avec des experts.

Comprendre la marge, définir le juste prix, gérer les RGPD, le pacte d’associés… quelque soit le sujet, vous pouvez bénéficiez de conseils à la gestion d’entreprises en visionnant les émissions Paroles d’Expert

Pologne

Hors des Sentiers battus: direction la Pologne

A la découverte de la Pologne Après avoir fait le Portugal et l’Islande, maintenant l’aventurier part à la découverte de la Pologne. Au guidon de son quad, il vous mènera à travers ce pays, chargé d’histoire. Vous pourrez voir des lieux comme Les Sudètes, le Massif de Bohême, le Mont Sniejka le Désert de Błędów  ...
tendances RH

Les tendances RH 2019 avec Top Employers Institute

Quelles sont les tendances RH en 2019 ? Top Employers Institute, autorité internationale indépendante en matière de ressources humaines (RH) a publié une étude sur les tendances RH en 2019. Le résultat de cette étude résulte d’audits réalisés sur plus de 1 500 organisations dans 118 pays. Alors comment se porte la France en matièr...

Le Made in France fait-il vendre ?

Le Made in France a le vent en poupe. Relocalisation d’entreprises en France, succès de MIFexpo, diverses tentatives pour relancer des filières (horlogerie, textile…) il semblerait que le Made in France revienne à la mode. Mais, véritable serpent de mer, son retour est annoncé régulièrement. Au delà d’une envie entrepre...

My Human Partner, une création d’entreprise accompagnée par BGE et Initiative France

Se faire accompagner : l’exemple de My Human Partner En 2007, Sandrine Almeras a créé son cabinet Human Partner. Ce cabinet intervient dans le recrutement de cadres par approches directes, principalement dans le domaine de l’Industrie. Et pour lancer son cabinet, Sandrine Almeras a été accompagnée par le réseau BGE et Initiativ...