Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402

Les Grandes Ecoles recrutent même en septembre

Ne pas trouver où s’inscrire à la rentrée prochaine est une cause de stress importante chez les étudiants. Mais pas de panique ! Les Grandes Ecoles du réseau GES continuent de recruter même en septembre ! 

Différentes raisons peuvent expliquer que les étudiants se trouvent sans école au moins de septembre. Les Grandes Ecoles du Réseau GES l’ont bien compris et ajoutent des dates de concours et tests d’admission en septembre.

Les Grandes Ecoles du réseau GES

Le réseau GES regroupe plusieurs grandes écoles. Les offres de formations vont du niveau bac au niveau Bac+5. Parmi ces écoles, on trouve : le Pôle Paris Alternance (PPA), la grande école de commerce et de management ; l’Ecole Internationale de Marketing du Luxe de Paris (EIML Paris), dédiée au secteur du luxe ; l’Ecole Supérieure de Génie Informatique (ESGI), grande école d’informatique, l’Institut de Création et d’Animation Numériques (ICAN), école des jeux vidéos, de l’animation 3D et de la création web et enfin l’Ecole d’Internet, et de Télévision (ECITV), spécialisée dans le web, le digital et l’audiovisuel.

Le réseau GES a plusieurs avantages, dont celui de bénéficier d’un réseau d’anciens étudiants. Il regroupe aujourd’hui plus de 4800 étudiants, 6 établissements d’enseignement supérieur indépendants, 5 campus à Paris, près de 4000 anciens et 2500 entreprises partenaires.

La validation des acquis de l’expérience par le biais de PPA et ESGI Executive est aussi prévue. Comme l’AFPA qui deviendra « Etablissement public industriel et commercial » au 1er janvier 2017, les grandes écoles ont également bien compris l’importance de la VAE.

A qui cela s’adresse-t-il ?

Aux étudiants ayant eu leurs résultats tardivement et qui veulent poursuivre leurs études sans perdre 6 mois à un an pour attendre la prochaine rentrée. Par exemple, certains étudiants en licence professionnelle dont les soutenances de mémoire sont tardives, ou même certains étudiants qui étaient en situation de rattrapage.

Aux étudiants qui étaient jusqu’alors indécis et qui ont eu besoin de mûrir leur réflexion en multipliant les recherches. Il faut néanmoins qu’il reste de la place dans les sections souhaitées). Une décision aussi réfléchie ne peut être que respectée.

Aux étudiants qui ont construit leur projet au cours de l’été. Certains jeunes diplômés sortis de Bachelor qui se sont confrontés au monde du travail et à la difficulté d’en trouver. Les professionnels souhaitant reprendre leurs études pour se doter d’une double compétence. Les étudiants qui ont pu trouver un financement au cours de la période estivale… sont autant de situations qui trouvent leur réponse dans ces sessions de recrutement tardifs.

Expensya recherche ses 30 futurs collaborateurs

Expensya : spécialiste de la gestion des notes de frais Les notes de frais, calvaire des entreprises ? Pour faciliter la vie des sociétés, Expensya a mis au point un système de gestion des notes de frais. En effet, cette entreprise franco-tunisienne, fondée en 2014 accompagne déjà 5 000 entreprises dans 90 pays. Présents à […]

« T’inquiète… je gère » avec Lina Cham, slasheuse

Lina Cham Lina Cham est une slasheuse, c’est-à-dire qu’elle exerce plusieurs métiers. Elle est conférencière, coach mais aussi auteure. En effet, elle vient de finaliser son premier roman : « L’autre visage ». Découvrez le parcours de Lina dans « T’inquiète… je gère ». Kangae un site pour jeunes entrepren...

Et si on changeait notre manière de consommer avec Écotable

Écotable : « un besoin d’agir » En France et dans le monde, le secteur de l’alimentation est l’uns des plus touchés par les changements climatiques. En effet, ces répercussions entraînent des problèmes de santé publique ainsi que de fortes pollutions. Ainsi, c’est pour inverser ces tendances qu’Écotable e...

Le secteur du textile recrute en France !

9,4 milliards d’euros d’exportation en 2018 Le textile est l’une des industries les plus importantes en France. En effet, en 2018 la France a exporté pour 9,4 milliards d’euros à travers le monde. Loin des idées reçues, le textile ce n’est pas seulement la mode et l’habillage. Aussi, que ce soit dans l&rsq...