Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402

Emploi: l’impact de la suppression des contrats aidés sur les personnes handicapées

Emploi: l'impact de la suppression des contrats aidés sur les personnes handicapées

Dans un contexte de hausse du nombre de personnes en situation d’invalidité enregistrées, et de baisse de l’engagement des entreprises pour l’amélioration de leur vie, la forte diminution de contrats aidés annoncée par le gouvernement, renforce encore la précarité de l’emploi chez les handicapés. Au total, sur 459 000 contrats, 44 000 handicapés bénéficiaient de l’aide en 2015, ce qui représente 10% de l’aide apportée. C’est ce que précise la Dares, service statistique du gouvernement. Avec cette forte réduction de contrats aidés proposés par l’Etat, les handicapés se retrouvent eux aussi sur la touche.

Baisse des contrats aidés : Conséquences directes sur les personnes handicapées

Alors que le Premier Ministre avait prévu que 84 000 contrats aidés seraient financés en 2018, c’est ce qu’affirme le Parisien le 19 septembre, il annonce le même jour que 200 000 contrats seront financés l’année prochaine. Si le chiffre communiqué est revu à la hausse, la diminution reste désastreuse. 110 000 bénéficiaires du contrat en 2017 devront trouver un autre moyen de se faire embaucher, sans l’aide du gouvernement. C’est d’ailleurs ce qui serait arrivé à 64% des recrutés en situation de handicape sans le secteur non marchand en 2013, rapporte la Dares.

En effet, victimes directes de la baisse des contrats, les personnes handicapées peineront davantage à s’insérer. Ces dernières perdent encore une chance de s’intégrer dans le monde professionnel. Leur taux de chômage est deux fois supérieur au chômage global, avec 19%. En parallèle, Ladapt, association référence en matière d’aide aux personnes handicapées, organise la semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées, du 13 au 19 novembre prochains. Les associations ne baissent pas les bras et comptent bien inverser la tendance.

Contrat aidé : une aide précieuse pour entreprises et salariés

Contrats de travail, les contrats aidés permettent aux personnes qui ont le plus de difficultés à s’insérer sur le plan professionnel, à accéder à un emploi. L’aide à l’intégration sur le marché du travail se fait à l’aide de soutiens financiers de la part du gouvernement, pour les employeurs. Cette démarche permet de réduire le coût d’un employé. Financement d’une part du salaire (jusqu’à 95% selon le Monde), exonération de l’entreprise de cotisations sociales, l’Etat veille à décharger au maximum les organisations afin de les encourager à embaucher du personnel en difficulté. En plus des différentes mesures prises en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, les contrats aidés représentent un soutien non négligeable pour les concernés.

Changer de vie pour devenir entrepreneure

Qui n’a pas rêvé d’être sa propre patronne et donc entrepreneure ? Changer de vie pour devenir entrepreneure est au sommaire de cette dernière émission de l’année 2018. Devenir entrepreneure, que cela implique-t-il ? Est-ce accessible à tous ? Pour répondre à ces questions, Business Women reçoit : -Sophie Gineste, cré...

Le salon SME : un rendez-vous pour les entrepreneurs

Qu’est-ce que le Salon SME ? Le Salon SME est un salon à destination des dirigeants d’une start-up ou d’une TPE, des créateurs d’entreprise, des candidats à la franchise, des consultants, des indépendants… Il se déroule sur 2 jours uniques pour faire aboutir les projets de création, accélérer l’activité et déve...

#Intérêt Général: la Probono Factory, Mécénat de compétence au coeur de Paris la Défense

Le Pro bono pour l’intérêt général. Pro bono est l’abréviation de l’expression latine pro bono publico, signifiant « pour le bien public ». c’est aussi le mot d’ordre de Pro Bono Lab, une structure spécialisée dans l’aide à l’engagement par le partage de compétences. Chaque année, ils organisent des opérations ...

« T’inquiète…je gère » avec Gaëlle Frizon de Lamotte, fondatrice d’Olybe

Gaëlle Frizon de Lamotte, fondatrice d’Olybe. Malgré un poste très intéressant dans une grande entreprise, Gaëlle a souhaité devenir entrepreneure. Elle a fondé Olybe. C’est l’intrapreneuriat qui lui a donnée le goût d’entreprendre et l’envie de se lancer. L’intrapreneuriat c’est jouer le rôle ...