Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302

Paris 2024: quels sont les enjeux urbains du projet olympique ?

Paris 2024: quels sont les enjeux urbains du projet olympique ?

C’est officiel, Paris à bien obtenu l’organisation et la tenue des Jeux Olympiques 2024. Ce n’est pas vraiment une surprise malgré la réaction d’Anne Hidalgo lors de l’annonce du CIO à Lima le 13 septembre dernier. Mais outre la formation d’athlètes qui devra faire de la France un pays compétitif sportivement dans toutes les épreuves, les enjeux urbains sont eux aussi très importants dans le projet Paris 2024. Avec près de cinq ou six enceintes sportives à plus de 15 000 places, la région parisienne est déjà fournie en infrastructure pour la pratique du sport. La construction des sites ne devrait pas provoquer une modification du paysage urbain. Ce sont surtout les infrastructures extra-sportives qui vont offrir un profond changement.

Le Réseau du Grand Paris Express desservira Paris 2024

En effet, Paris 2024, ce ne sera pas seulement des athlètes. Mais aussi des supporters et touristes du monde entier qui viendront participer à la fête. Et pour cela, il faut un réseau de transport en commun au top. On sait que Paris 2024 a fait la différence avec le projet Grand Paris Express. Ce projet, c’est 200 km de lignes automatiques, ce qui va doubler le kilométrage du métro actuel. Dans le projet, quatre nouvelles lignes de métro (15, 16, 17 et 18) et la prolongation des lignes 11 et 14.

Le but du projet est de traverser les territoires du Grand Paris pour les relier entre eux et à la capitale. Réduction de la pollution et des embouteillages, il devra être effectif pour le déroulement de Paris 2024. A Londres, pour les jeux de 2012, ce sont 2 millions de visiteurs qui étaient attendus durant les deux semaines de compétition. D’ailleurs au regard du plan évoqué, il est assez simple de comprendre que ce réseaux a été pensé pour relier les sites des JO de Paris 2024 entre eux. Est-ce le Grand Paris Express qui a été pensé pour les jeux ou l’inverse ?

Le chantier de la Seine-Saint-Denis

Une partie des épreuves se déroulera intra-muros. On a notamment vu la mise en avant de la Tour Eiffel pour les arrivées et la tenue de plusieurs épreuves, ou les Invalides et leur stand de tir à l’arc… Mais avant tout, le centre névralgique des Jeux de Paris 2024 se tiendra aux abords du Stade de France. A proximité est prévu le fameux village olympique dont le calendrier des travaux prévoit le début du chantier en 2019. Accompagné du parc aquatique, ce sont les seuls constructions majeures de ces JO. Permettant donc aux organisateurs d’affirmer que le budget d’équipements représentera 3 milliards d’euros et qu’il est peut probable de voir l’investissement déraper.

Prévu entre Saint-Denis, Saint-Ouen et L’Île-Saint-Denis, le village olympique sera converti en logements sociaux à la fin des Jeux. Fin du chantier ? Premier semestre 2024. Le centre aquatique sera opérationnel en 2023 selon les organisateurs. Un calendrier nécessaire afin de faire venir les athlètes pour les épreuves tests. Ce bassin sera ensuite ouvert au public même si de nombreux habitants craignent de voir le prix du billet d’entrée s’envoler pour financer l’infrastructure.

Les Yvelines ont eux aussi gagné les jeux !

On parle de Paris 2024, mais il faut savoir que Versailles et sa région seront aussi au centre du monde. Outre le magnifique centre équestre dans les jardins du Château de Versailles qui ont bluffé une grande partie des protagonistes, il ne faut pas oublier le vélo. En effet, le Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines a été officiellement désigné comme infrastructure avec sa piste de BMX pour les épreuves des Jeux. La course sur route devrait d’ailleurs passer dans ce secteur ainsi que la piste de VTT. Cette dernière a de fortes chances de se trouver sur les hauteurs de La Colline d’Élancourt à proximité de la ville de Trappes.

Les Yvelines vont donc bénéficier de trois sites importants avec l’équitation, le cyclisme et le golf. Et pour cela le Grand Paris Express n’a pas oublié le département. En effet, la ligne 18 en projet prévoit de relier l’ouest et le sud de Paris aux Yvelines avec notamment une gare à Saint-Quentin en Yvelines. Actuellement isolée du réseau RATP (RER C et RER B), cette région de l’Ile-de-France va ainsi retrouver un dynamisme conséquent et un intérêt pour les Parisiens souhaitant déménager du centre de la capitale.

Ecosse

Hors des sentiers battus: en Ecosse (Islay and Mull)

A la découverte de l’Ecosse (Islay and Mull) L’aventurier part à présent à la découverte de l’Ecosse et plus précisément des îles Islay et Mull. A bord de son quad, il vous fera découvrir ces paysages et monuments anciens. Sur Islay, vous pourrez découvrir entre autre la plage de Machir Bay, le Loch Indaal, la […]

La France des Solutions : travailler autrement avec Artupox

Travailler dans le secteur sanitaire en France En France, le secteur de la propreté emploi aujourd’hui plus de 500 000 personnes. Mais ce secteur est encore en proie à beaucoup de clichés, malheureusement avérés. Aussi, le secteur compte 65% de femmes. En ce qui concerne la stabilité de l’emploi, les salariés sont à 75% d&rsq...

La France des Solutions : la valorisation des bio-déchets avec UpCycle

Le bio-déchet en France Que deviennent nos déchets alimentaires ? Saviez-vous qu’un tiers de la production alimentaire mondiale est jetée chaque année. Jetée alors qu’elle pourrait servir d’engrais, entre autres. En effet, les cultures françaises en demandent. Aujourd’hui, 40% des sols seraient déficitaires en mat...

« T’inquiète… je gère » avec Camille Watel, fondatrice du studio Cutis

Camille Watel, créatrice du  Studio Cutis. Travaillant actuellement à mi-temps, Camille Watel profite de sa disponibilité pour avancer sur son projet.  Elle a lancé le Studio Cutis. L’activité de ce studio est de concevoir et fabriquer des emballages éco-conçus et réutilisables. Cela peut être par exemple un sac à pain pour év...