Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402
Formation : Mode d'emploi !

Entreprise: Les 7 conseils pour réussir l’alternance!

L’alternance est une vraie opportunité pour les entreprises. Mais c’est quelque chose qui se prépare quand on est chef d’entreprise. Afin de bien réussir le recrutement d’un alternant et une politique de formation par l’alternance en entreprise, nos experts (OPCALIA et OCTALIA) vous donnent 7 conseils.
Les 7 points incontournables pour réussir l’alternance dans son entreprise.

Chef d’entreprises: les 7 conseils pour réussir l’alternance !

Conseil n°1 : Définir une stratégie globale

Avant de faire le choix de lancer un recrutement d’un contrat en alternance toute entreprise notamment TPE et PME se doit de bien définir sa stratégie globale. Recruter un alternant n’est pas un simple contrat « moins cher » il doit s’insérer dans un plan de développement ou d’évolution de l’entreprise. En définissant des objectifs stratégiques, les besoins à terme seront identifiés  permettant de faire éventuellement le choix d’un recrutement d’un alternant. Le recrutement d’un alternant devient un élément clé pour la compétitivité, l’innovation et la pérennité de l’entreprise.
Si cette démarche est naturelle dans de grand groupes elle est moins fréquente dans des TPE.

Conseil n°2 : Définir vos besoins et vos compétences

Comme toute entreprise, vous avez des besoins, mais vous avez surtout des compétences à maintenir ou a développer.  L’alternance devient une de vos sources de compétitivité si vous prenez le temps de bien définir les compétences dont vous avez besoin au présent et dans le futur.  Cet exercice peut sembler difficile mais certaines OPCA peuvent vous accompagner pour bien circonscrire vos besoins en compétences pour l’avenir.

Conseil n°3 : Bien choisir le type de contrat

Rappelons-le, il existe deux types de contrats en alternance : le contrat professionnel et le contrat d’apprentissage. Oubliez le cliché de l’alternant forcément jeune, sans expérience et au bas niveau de qualification. Aujourd’hui l’alternance est ouverte à tout type de métier et tout type de formation du CAP au BAC+5.
Aujourd’hui la frontière entre les deux types de contrat s’amenuise, de plus en plus c’est le profil de l’alternant et la formation choisie qui orientera le choix du type de contrat. Il ne faut pas pour cela se plier à la demande du futur alternant ou d’une école ou centre de formation, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre OPCA qui pourra vous donner un avis circonstancié.

Conseil n°4 : Choisir la formation

Sélectionnez votre alternant est une chose mais il faut également bien choisir sa formation. Soyez vigilant sur le titre, le diplôme et la formation qu’il prépare, celle-ci doit être la plus proche possible de votre demande et de vos besoins. Cette sélection de la formation est une clé pour la réussite du recrutement d’un alternant de votre entreprise.
Les OPCA sont de bonnes sources d’information sur la qualité des formations existantes et sur les parcours de formation à réaliser. Par exemple  Prodiat  (le programme d’OPCALIA) peut vous aider en fonction des capacités de l’entreprise à définir et construire un parcours de formation dans l’entreprise dans le cadre d’un contrat pro.

Conseil n°5 : Des relations privilégiées avec les organismes de formation

Recherchez la complémentarité entre votre entreprise et l’organisme de formation de votre alternant. Grâce à des dispositifs tels que le carnet de liaison, la visite en entreprise, ayez une relation tripartite claire et précise qui sera la clé d’une alternance réussie. Ce suivi parfois négligé par les entreprises permet aux écoles et centres de formation d’adapter chaque année leurs formations au quotidien des entreprises et de proposer de meilleurs candidats alternants à l’avenir.

Conseil n°6 : La formation des tuteurs d’un alternant

La formation des tuteurs et des maîtres d’apprentissage est un élément fondamental. En effet, la maîtrise d’un métier est à distinguer de la transmission d’un savoir. Il faut bien identifier le tuteur ou maitre d’apprentissage, ses missions et sa disponibilité et dans certains cas lui proposer un formation au tutorat. 

Conseil n°7 : Bien gérer le financement d’un alternant

Grâce à l’alternance, récupérez ce à quoi vous avez financièrement contribué ! Vous le savez, chaque année, vous versez des charges et l’alternance vous permet de bénéficier d’une partie de ces fonds. La mise en place de contrat d’apprentissage vous permet de bénéficier de plus d’aides que la taxe versée.  Profitez également des aides technique de votre OPCA qui vous accompagne dans le montage financier de l’embauche d’un alternant.

 

Ces 7 conseils, définis par OPCALIA et OCTALIA, constituent la recette parfaite pour la réussite de l’alternance au sein d’une entreprise.

 

 

 

 

Disneyland Paris

Disneyland Paris : les métiers de la filière technique

Disneyland Paris: le métier de tourneur-fraiseur numérique Disneyland Paris est le plus gros employeur mono-site de France et recrute en permanence. Au cours de nos visites, nous voyons des restaurateurs, des responsables de vente. Tout un tas de personnes qui nous guident dans le parc mais il y a aussi ceux qui travaillent dans l’ombre ...
Pologne

Hors des Sentiers battus: direction la Pologne

A la découverte de la Pologne Après avoir fait le Portugal et l’Islande, maintenant l’aventurier part à la découverte de la Pologne. Au guidon de son quad, il vous mènera à travers ce pays, chargé d’histoire. Vous pourrez voir des lieux comme Les Sudètes, le Massif de Bohême, le Mont Sniejka le Désert de Błędów  ...
tendances RH

Les tendances RH 2019 avec Top Employers Institute

Quelles sont les tendances RH en 2019 ? Top Employers Institute, autorité internationale indépendante en matière de ressources humaines (RH) a publié une étude sur les tendances RH en 2019. Le résultat de cette étude résulte d’audits réalisés sur plus de 1 500 organisations dans 118 pays. Alors comment se porte la France en matièr...

Le Made in France fait-il vendre ?

Le Made in France a le vent en poupe. Relocalisation d’entreprises en France, succès de MIFexpo, diverses tentatives pour relancer des filières (horlogerie, textile…) il semblerait que le Made in France revienne à la mode. Mais, véritable serpent de mer, son retour est annoncé régulièrement. Au delà d’une envie entrepre...