Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302
Expertises

Entrepreneuriat : Reprenez une entreprise !

En partenariat avec le Salon SME, « Expertises » est l’émission pour créer, gérer et développer votre entreprise. Vous souhaitez entreprendre dans les services à la personne ? Ecoutez les informations concrètes et les solutions pratiques que vous apportent les experts, professionnels et blogueurs. Aujourd’hui, nos professionnels vous expliquent comment reprendre une entreprise !

Pour ce nouveau numéro d’Expertises, découvrez comment marche la reprise d’une entreprise,  notamment dans le secteur artisanal. Pour tout savoir sur la reprise et non sur la création d’entreprise, c’est maintenant dans Expertises.

 Invités : experts et professionnels conseils !

François Moutot : Directeur Général chez APCMA. L’APCMA est l’Assemblée Permanente des Chambres des Métiers et de l’Artisanat. Cette assemblée au service des Chambres des Métiers et de l’Artisanat anime le réseau et développe les actions collectives des acteurs.

Christian Morel : Président de CRA. CRA est une association à but non lucratif, créée en 1985. Elle vise à favoriser la cession et la transmission d’entreprises allant de 5 à 100 salariés. Le CRA propose également des reprises en franchise. Aujourd’hui, l’association compte plus de 2 000 adhérents, qu’ils soient cédants ou repreneurs.

Olivier Gailliègue : Mandataire immobilier du groupe IAD France. IAD France est le premier réseau de mandataires en immobilier de France avec 3 000 conseillers. La volonté de l’entreprise est d’accompagner les particuliers qui souhaitent vendre ou acquérir un bien.

Devenez entrepreneur en acquérant une entreprise !

Au lieu de créer une entreprise, pourquoi ne pas en reprendre une ?SMEEXP_1650-1 C’est actuellement un gage de réussite, notamment dans le secteur de l’artisanat. Pour une reprise d’entreprise, on dénombre, 3 ans après reprise, entre 76% et 80% de réussite et de croissance tandis que pour la création d’entreprise le chiffre tombe à 50% de réussite à 3 ans.

La reprise d’une entreprise présente l’avantage d’élargir vos possibilités d’action car il existe déjà les outils de production et la main-d’œuvre au sein de l’entreprise. Ces deux éléments positifs amènent d’ailleurs au désavantage de la reprise : le coût s’avère généralement supérieur à celui d’une création d’entreprise.

C’est pourquoi il vous faut du capital. En ce qui concerne le CRA, qui regroupe les entreprises de 5 à 100 salariés, le capital investi s’élève en moyenne à 900 000 € pour une entreprise de 12 personnes. Même si ces chiffres restent des moyennes, le coût se révèle relativement élevé. Cependant, pour faire face à cet investissement, des aides existent. En premier lieu, les banques sont prêtes à soutenir les projets de reprises à condition de présenter un projet précis, de faire montre de professionnalisme et surtout d’un business plan correct. En outre, d’autres réseaux de financement peuvent venir compléter les aides bancaires.

Quels conseils pour une bonne reprise ?

SMEEXP_1650Tout d’abord, le professionnalisme et l’outil de production en état sont les critères indispensables pour une bonne reprise d’entreprise tout comme une main d’œuvre qualifiée et en mesure de continuer la production. De plus, une base de clientèle déjà définie par le prédécesseur ainsi qu’un prix de revente égal à la valeur économique de l’entreprise apparaissent également incontournables. Voilà les 4 clés pour une bonne reprise.

Sachez de surcroît que des organismes de formation vous accompagnent pour réussir une reprise d’entreprise. Le CRA, par exemple, forme plus de 350 repreneurs chaque année. La Chambre des Métiers et de l’Artisanat propose, quant à elle, 6 à 8 mois de formation pour confronter les repreneurs au savoir-faire professionnel de l’entreprise.

Enfin, vous pouvez retrouver toutes les offres de reprises sur les sites www.bnoa.net et sur www.cra-asso.org

Zoom : Découvrez les conseils pour reprendre une entreprise !

SMEEXP_1650-2Olivier Gailliègue est mandataire immobilier pour le groupe IAD France. Le groupe compte 3 piliers fondamentaux : l’immobilier, le web pour dématérialiser les agences et le marketing de réseau pour créer une dynamique de réseau à proximité. Olivier Gailliègue, ancien cadre dans un grand groupe bancaire, s’est lancé dans l’immobilier car il voulait « oser ». Cependant, comme tout nouvel entrepreneur, cela lui a fait peur. Et le premier conseil de notre expert est de se « laisser avoir peur » et surtout d’« accepter d’avoir peur ». Le fait de bien vous entourer vous permettra aussi d’être mieux accompagné. De même, savoir s’exprimer s’avère un argument fort pour convaincre de sa capacité à reprendre une entreprise.

Maintenant vous avez tous les conseils pour reprendre, gérer et développer votre entreprise.

« On a besoin de vous ! » l’appel de 100 000 entrepreneurs

100 000 entrepreneurs, une association pour transmettre le goût d’entreprendre En effet, cette association a pour vocation de diffuser l’esprit et la culture d’entreprendre. Sa cible, ce sont les jeunes de 13 à 25 ans. Et cette transmission de l’esprit d’entreprendre se fait via le témoignage d’entrepreneur...

Quelle stratégie commerciale mettre en place pour les TPE ?

Stratégie commerciale et petite entreprise L’évolution des technologies, les outils de communication… autant de facteurs qui chamboulent notre société et modifient nos comportements. Les clients d’hier ne sont pas les mêmes que ceux d’aujourd’hui, et eux-mêmes sont différents de ceux de demain. Et les petites entreprises ne sont...

Tambour Battant – La représentation

Pour ce nouveau numéro de Tambour Battant, Antoine Spire revient sur la représentation. Accompagné de ses invités, ils tentent de décrypter et de comprendre ce qu’est la représentation. Daniel Bougnoux : Philosophe et professeur émérite à l’Université de Grenoble. Tiphaine Samoyault : Essayiste et professeure à l’Un...

L’édition 2020 de Créatrices d’Avenir est lancée

« Créatrices d’Avenir » : 10ème L’appel à candidature pour la 10ème édition du concours « Créatrices d’Avenir » est ouvert.  Les futures lauréates de « Créatrices d’Avenir » bénéficieront d’une visibilité médiatique et de 60 000 euros de dotation globale. Et cette dotation se répartit entre 30 0...