Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302
Paroles d'expert

Comprendre et gérer ma marge pour bâtir une entreprise solide

A quoi correspond la marge ?

La marge correspond à la différence entre les ventes et les charges, dites variables, engagées pour réaliser la vente. Parmi ces charges figurent, notamment, les matières premières, les marchandises ou encore la sous-traitance. La marge permet de faire face aux charges fixes de l’entreprise : loyers, assurances, salaires… Il s’agit du premier indicateur de rentabilité de l’activité. L’entreprise sera plus solide si sa marge est élevée.

 Un taux de marge élevé est-il synonyme de rentabilité ?

Il est fréquent d’analyser les performances d’une entreprise par référence aux statistiques professionnelles. L’intérêt de la démarche est évident. Il s’agit de situer l’entreprise par rapport aux « confrères ». Mais attention, ces statistiques sont une indication, pas un diagnostic. Elles peuvent masquer des réalités très différentes pour une même activité. Un plombier n’a pas le même taux de marge selon qu’il réalise des travaux de dépannage ou des chantiers, comme l’aménagement d’une salle de bain. Qui sera le plus performant : le plombier qui réalise 70% de marge pour 100 000 euros de chiffre d’affaires ou celui qui a 50 % de marge mais un chiffre d’affaires de 250 000 euros ? Tout dépend du niveau de charges fixes et/ou des objectifs de revenu du dirigeant.

Comment puis-je conforter ma marge ?

La gestion efficace de la marge suppose une approche globale de la gestion de l’entreprise qui combine développement commercial, pour assurer un niveau de chiffre d’affaires suffisant, et une gestion stricte du temps de travail facturé et/ou des achats de marchandises. De ce point de vue, la diversification des sources d’approvisionnement, un même fournisseur est rarement bien placé en prix sur tous ses produits ou la négociation de remises sont des éléments importants dans la consolidation de la marge. Dans le même esprit, un artisan doit faire preuve de prudence lors de la rédaction du devis. Certaines marchandises sont soumises à des fluctuations de prix importantes. Il faut intégrer ce paramètre dans votre devis afin de pouvoir ajuster celui-ci et préserver votre marge.  Enfin, il faut être vigilant sur la valorisation des petites fournitures. Unitairement, leur valeur est faible mais, cumulé sur l’exercice, le manque à gagner peut être important.

Comment transformer ma marge en trésorerie ?

Sur le papier, une entreprise peut avoir une marge suffisante pour couvrir ses charges mais, aussi paradoxal que cela puisse paraître, pas de trésorerie pour payer ces mêmes charges. Pour mieux comprendre ce décalage, prenons l’exemple d’un commerçant qui achète deux articles d’une valeur de 50 euros chacun. Un de ces articles est vendu 100 euros et le second alimente le stock. Économiquement, la marge est de 50 euros mais la trésorerie est de 0 euros car le produit en stock, bien qu’il ne soit pas vendu, sera payé. Pour un artisan, la problématique sera similaire mais, outre le stock, il devra tenir compte des travaux en cours de réalisation qui sont pris en compte pour déterminer la marge. L’important n’est pas seulement de savoir si l’entreprise dégage suffisamment de marge mais de s’assurer que cette marge est disponible pour faire face aux dépenses.

Nous espérons que ces informations vous permettront de mieux comprendre et maîtriser votre marge. Et nous vous donnons rendez-vous le mois prochain avec de nouveaux conseils pour gérer efficacement votre entreprise.

Gérez votre entreprise avec des experts.

Comprendre la marge, définir le juste prix, gérer les RGPD, le pacte d’associés… quelque soit le sujet, vous pouvez bénéficiez de conseils à la gestion d’entreprises en visionnant les émissions Paroles d’Expert

Les métiers et secteurs de la Supply Chain

Romain Devrièse, directeur associé de Fed Supply, était l’invité de Jérôme Joinet dans le Journal de l’Emploi, pour discuter des métiers et des secteurs de la Supply Chain. Fed Supply, un cabinet de recrutement spécialisé dans ce domaine, joue en effet un rôle crucial en accompagnant les entreprises dans leurs besoins en personnel ...

Le secteur de l’automobile, un nid d’opportunités pour les jeunes

Focus sur le secteur de l’automobile dans le journal de l’emploi, avec Guillaume Faurie, délégué général de l’ANFA (l’association nationale pour la formation automobile). Un secteur qui offre de nombreuses opportunités et perspectives pour les jeunes. L’industrie automobile est actuellement en pleine mutation, intégrant de nouve...

L’aéronautique : un secteur qui recrute

Le Journal de l’Emploi a accueilli Michael Cerniot, directeur grand compte chez Proman, pour discuter des opportunités d’emploi dans le secteur aéronautique. Proman, entreprise familiale française spécialisée dans les services RH et le travail temporaire. Existe depuis 34 ans et compte plus de 400 agences réparties dans 89 départe...

Trophée de l’inclusion

Lors du Journal de l’Emploi, nous avons abordé divers sujets tels que la formation, l’inclusion, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), ainsi que les trophées avec nos deux invités Massinissa Ibri, associé gérant du Réseau Clean, et Nicolas Leconte, conseiller chez Rivalis. Le Réseau Clean est une société de ne...