Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302
Paroles d'entreprise

Alpajir, une activité saisonnière qui ne connait plus de saisons

En 2006, Christophe Jiguet reprend l’entreprise familiale d’entretien de chaudières, fondée par son père quelques années auparavant. Christophe poursuit le schéma mis en place par son père. Pourquoi changer un système qui a fait ses preuves ?

En dix ans, Alpajir a vu son activité multipliée par trois, le nombre de contrats annuels est passé de 1 000 à 3 000. Conséquence première de ce développement, le chiffre d’affaires “décolle”, entraînant dans son sillage le résultat et la trésorerie de la société. Le travail entrepris ces dernières années par Christophe est d’autant plus intéressant qu’il s’est détaché du caractère cyclique de son activité. 

Une croissance sous contraintes  

L’année 2015 marque un virage dans la vie de la société. Jusqu’à cette date, l’entreprise souffrait de deux difficultés : un rythme d’activité très saisonnier et une organisation interne qui n’avait pas beaucoup changé depuis la reprise de la société par Christophe. La forte demande en période hivernale nécessitait de compléter les équipes avec du personnel en contrat à durée déterminée, souvent moins efficace que les équipes en place. 

À cela s’ajoutait une organisation du travail où les tâches administratives telles que la facturation et la planification des rendezvous étaient un peu laissées de côté, l’important étant de produire plus que d’organiser. Ainsi, la société affichait une belle croissance de son chiffre d’affaires mais des résultats et une trésorerie semblables à ceux de… 2006 ! 

Réduire l’effet de la saisonnalité de l’activité

Le changement de physionomie d’Alpajir ne s’est pas fait du jour au lendemain. Passer de la prise de conscience à l’action implique d’avoir un regard neuf sur les habitudes du quotidien et de tout remettre à plat. La première étape a consisté à réduire la saisonnalité de l’activité. Dit autrement, à ne plus subir les demandes des clients mais à les organiser, les guider.  

Deux chiffres permettent de mesurer les gains de productivité réalisés. Entre 2015 et 2018, le chiffre d’affaires progresse de 40 %, contre 21 % pour la masse salariale. Et encore, ce pourcentage prend en compte l’embauche de personnels administratifs. 

Adapter l’organigramme de la société

Dans les faits, la mise en œuvre de nouvelles modalités d’intervention ne pouvait pas réussir sans la remise à plat de l’organisation interne. Les gains de productivité n’auraient pas été possibles sans une nouvelle répartition des tâches. Désormais, la société emploie deux assistantes en charge de la gestion des interventions. Elles planifient les prises de rendez-vous, gèrent la facturation et les relances clients ainsi que les commandes… Autant de tâches que les techniciens n’ont plus à prendre en charge et qui permettent à Christophe de mieux assumer son rôle de dirigeant et de technicien.

Le Plan #1jeune1solution: Bilan d’étape

Le Plan #1jeune1solution à été lancé il y a un an pour offrir une solution à chaque jeune! Dans cette édition, le journal de l’emploi, vous propose  un bilan d’étape avec : – Sylvain Maillard, député La République en Marche de la 1er circonscription de Paris. A l’assemblée, il a notamment travaillé en 2018 s...

Documentaire: Néo-ruraux en Haute-Loire

S’installer à Campagne: les Néo-Ruraux Qui d’entre nous n’a pas entendu un couple d’amis dire qu’il voulait sauter le pas et s’installer à la campagne ? Nous explorons et interrogeons ce rêve de campagne, ce désir de terroir, d’une vie plus simple et apaisée aux douces senteurs de nature, dans un temps long depuis les [&h...

Tours et Détours: un peu de magie

Un peu de Magie… Dans cette émission de 35 minutes, Mael Adler vous propose de découvrir l’univers particulier du close up, la magie de proximité. Pour cela, il est accompagné de deux invités prestigieux, Bernard Bilis et Père Alex, qui, entre deux tours, nous parlent de leur passion. Bernard Bilis découvre la magie très jeune [&...

Tambour Battant: Racisme et obsessions identitaires

Tambour Battant: Racisme et obsessions identitaires La disparition du mot race de notre Constitution n’a pas proscrit le racisme. Mais les mouvements anti-racistes sont divisés, entre organisations traditionnelles, se réclamant de l’universalisme, et mouvements communautaires attachés à la défense d’une ethnie, d’un genre ou d’une...