Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402

Formation: AFPA au cœur du service public de l’emploi

L’AFPA est le premier organisme de formation professionnelle qualifiante pour adultes demandeurs d’emploi et salariés en France et en Europe. Le 1er janvier 2017, l’association deviendra « Etablissement public industriel et commercial ».

C’est le 21 juin 2016 que la Secrétaire d’Etat chargée de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Clotilde Valter, a confirmé la nouvelle. Alors que l’association accélère sa transformation digitale, l’AFPA sera désormais au cœur du service public de l’emploi.

L’AFPA missionnée par l’Etat

L’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) existe depuis 1949. Premier organisme de formation qualifiante des actifs, c’est un acteur-clé de l’insertion professionnelle. Ses objectifs sont, depuis toujours, de développer les compétences nécessaires à l’insertion, le maintien ou l’évolution dans l’emploi.

Son offre est de plus de 700 formations dans toute la France en alternance ou grâce à la transition professionnelle. 300 métiers sont pris en charge : de l’ouvrier qualifié au technicien supérieur. Ses secteurs d’activités ? Les BTP, l’industrie et le tertiaire.

La Secrétaire d’Etat chargée de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage a donc réaffirmé au Conseil d’Orientation de l’Afpa ses nouvelles missions. L’ingénierie de certification professionnelle pour le compte de l’Etat avec un périmètre élargi. La structuration d’un incubateur des formations aux métiers émergents. Le développement d’une expertise prospective pour anticiper les besoins en compétences sur les territoires. L’appui au conseil en évolution professionnelle, notamment pour les publics les plus fragiles, avec la possibilité de découverte des métiers, de l’ensemble de ses plateaux de formation et une mise à disposition pour les acteurs de l’orientation, de ressources et de méthodes d’ingénierie de parcours.

Des chiffres qui rassurent

L’AFPA c’est 140 000 personnes formées en 2015, dont 87 000 demandeurs d’emploi. Une bonne idée lorsque l’on veut changer de carrière, évoluer ou trouver un emploi. Un savoir-faire qui dure depuis 65 ans et qui n’a pas peur de se renouveler grâce au digital.

Son implantation dans toute la France lui permet d’avoir une visibilité sur l’ensemble du territoire. Un point crucial pour le gouvernement qui mise de plus en plus sur les formations professionnalisantes afin de diminuer le taux de chômage.

Si l’emploi des jeunes inquiètent, il ne faut pas oublier les adultes, demandeurs d’emploi ou en attente de reconversion, qui sont en demande de formation. La formation continue est faite pour cela. En Ile-de-France, le Fongecif est une plateforme qui permet de financer des formations AFPA.

Disneyland Paris

Disneyland Paris: les métiers numériques

Disneyland Paris: le métier de tourneur-fraiseur numérique Disneyland Paris est le plus gros employeur mono-site de France et recrute en permanence. Au cours de nos visites, nous voyons des restaurateurs, des responsables de vente. Tout un tas de personnes qui nous guident dans le parc mais il y a aussi ceux qui travaillent dans l’ombre ...
Pologne

Hors des Sentiers battus: direction la Pologne

A la découverte de la Pologne Après avoir fait le Portugal et l’Islande, maintenant l’aventurier part à la découverte de la Pologne. Au guidon de son quad, il vous mènera à travers ce pays, chargé d’histoire. Vous pourrez voir des lieux comme Les Sudètes, le Massif de Bohême, le Mont Sniejka le Désert de Błędów  ...
tendances RH

Les tendances RH 2019 avec Top Employers Institute

Quelles sont les tendances RH en 2019 ? Top Employers Institute, autorité internationale indépendante en matière de ressources humaines (RH) a publié une étude sur les tendances RH en 2019. Le résultat de cette étude résulte d’audits réalisés sur plus de 1 500 organisations dans 118 pays. Alors comment se porte la France en matièr...

Le Made in France fait-il vendre ?

Le Made in France a le vent en poupe. Relocalisation d’entreprises en France, succès de MIFexpo, diverses tentatives pour relancer des filières (horlogerie, textile…) il semblerait que le Made in France revienne à la mode. Mais, véritable serpent de mer, son retour est annoncé régulièrement. Au delà d’une envie entrepre...