Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302

Formation: AFPA au cœur du service public de l’emploi

L’AFPA est le premier organisme de formation professionnelle qualifiante pour adultes demandeurs d’emploi et salariés en France et en Europe. Le 1er janvier 2017, l’association deviendra « Etablissement public industriel et commercial ».

C’est le 21 juin 2016 que la Secrétaire d’Etat chargée de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Clotilde Valter, a confirmé la nouvelle. Alors que l’association accélère sa transformation digitale, l’AFPA sera désormais au cœur du service public de l’emploi.

L’AFPA missionnée par l’Etat

L’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) existe depuis 1949. Premier organisme de formation qualifiante des actifs, c’est un acteur-clé de l’insertion professionnelle. Ses objectifs sont, depuis toujours, de développer les compétences nécessaires à l’insertion, le maintien ou l’évolution dans l’emploi.

Son offre est de plus de 700 formations dans toute la France en alternance ou grâce à la transition professionnelle. 300 métiers sont pris en charge : de l’ouvrier qualifié au technicien supérieur. Ses secteurs d’activités ? Les BTP, l’industrie et le tertiaire.

La Secrétaire d’Etat chargée de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage a donc réaffirmé au Conseil d’Orientation de l’Afpa ses nouvelles missions. L’ingénierie de certification professionnelle pour le compte de l’Etat avec un périmètre élargi. La structuration d’un incubateur des formations aux métiers émergents. Le développement d’une expertise prospective pour anticiper les besoins en compétences sur les territoires. L’appui au conseil en évolution professionnelle, notamment pour les publics les plus fragiles, avec la possibilité de découverte des métiers, de l’ensemble de ses plateaux de formation et une mise à disposition pour les acteurs de l’orientation, de ressources et de méthodes d’ingénierie de parcours.

Des chiffres qui rassurent

L’AFPA c’est 140 000 personnes formées en 2015, dont 87 000 demandeurs d’emploi. Une bonne idée lorsque l’on veut changer de carrière, évoluer ou trouver un emploi. Un savoir-faire qui dure depuis 65 ans et qui n’a pas peur de se renouveler grâce au digital.

Son implantation dans toute la France lui permet d’avoir une visibilité sur l’ensemble du territoire. Un point crucial pour le gouvernement qui mise de plus en plus sur les formations professionnalisantes afin de diminuer le taux de chômage.

Si l’emploi des jeunes inquiètent, il ne faut pas oublier les adultes, demandeurs d’emploi ou en attente de reconversion, qui sont en demande de formation. La formation continue est faite pour cela. En Ile-de-France, le Fongecif est une plateforme qui permet de financer des formations AFPA.

Maternité et entrepreneuriat : duo gagnant ou perdant ?

Maternité et entrepreneuriat, duo gagnant ou perdant ? Maternité et entrepreneuriat.  Charline Goutal-Redrado, fondatrice de « Naïa Paris » et Julie Bellaïche, fondatrice de l’entreprise « Les p’tits boss » racontent leur expérience.  Et être enceinte en étant entrepreneure, c’est un vrai challenge reconnaissent Julie et C...

Kumo, une aventure entrepreneuriale entre deux amis d’enfance

Kumo, l’aventure entrepreneuriale de deux amis d’enfance. Kumo est une entreprise créée par deux amis d’enfance : Gaspard Luciano et Antoine Bungert. Elle prépare des repas frais à partir de recettes originales. Et elle les livre tous les matins dans des distributeurs automatiques. Installés à l’origine dans les un...

« Terre sacrée de Verdun » – Prix armées-jeunesse

Terre sacrée de Verdun Les Ecoles militaires de Saumur ont organisé différents événements avec des établissements scolaires. Ces événements ont pour but de créer des passeurs de mémoires à travers l’acquisition d’une conscience historique. « Terre sacrée de Verdun » est donc l’un de ces événements. Il s’...

« Comment faire carrière dans les métiers de la RSE et développement durable » par Caroline Renoux

La RSE : une notion mal assimilée Les entreprises prennent conscience depuis plusieurs années maintenant de leur impact environnemental et social. Un impact qui joue aussi sur leur réputation. Même si aujourd’hui, 70% des entreprises sont conscientes qu’elles doivent impliquer davantage la RSE et le développement durable au coeu...