Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302

Ouvrir son restaurant: les démarches à suivre

Être restaurateur en France n’est pas une profession comme les autres, car la cuisine a une place importante dans la culture française. La gastronomie française fait d’ailleurs partie des composantes majeures du tourisme français. Elle a même été récemment classée au Patrimoine mondial de l’humanité. La restauration anime et passionne bon nombre de Français, au point que certains n’hésitent pas à quitter leur travail pour se mettre aux fourneaux de manière professionnelle. Seulement, ouvrir un restaurant ne se solde pas toujours par un succès. C’est pour cette raison que des centaines d’établissements ferment leurs portes chaque année en France. Vous êtes décidé à vous lancer le pari d’ouvrir votre propre restaurant ? Suivez notre guide pour mettre toutes les chances de votre côté !

Posez-vous les bonnes questions

La première règle à respecter quand on veut ouvrir son restaurant est d’être assez motivé pour se lancer. En effet, être restaurateur est un métier qui n’est pas de tout repos. La toute première étape est donc de bien réfléchir à son projet. Afin d’éviter de vous retrouver parmi ceux qui sont contraints de fermer les portes de leur restaurant, vous devez vous poser les bonnes questions :

  • Suis-je assez motivé pour me confronter aux différents aléas de la restauration ?
  • Suis-je assez compétent pour gérer ma propre entreprise ?
  • Ai-je les connaissances nécessaires pour exercer en tant que restaurateur ?
  • Ma vie personnelle est-elle adaptée avec mes objectifs professionnels ?

Se former en restauration

Une fois que vous êtes sûr de votre motivation, vous allez avoir besoin de vous former. Si vous êtes en reconversion professionnelle, pensez tout d’abord à intégrer des écoles de cuisine afin de vous familiariser avec les bases des métiers de la cuisine professionnelle et de la restauration. Vous pouvez opter pour des formations qualifiantes (plus courtes) ou des formations diplômantes (plus longues) qui conduisent à des diplômes tels qu’un CAP Restauration. N’hésitez pas à consulter votre solde CPF !

Si vous baignez déjà dans le domaine de la restauration, mais que vous souhaitez vous mettre à votre compte, vous allez avoir besoin de suivre la formation HACCP pour les restaurants. C’est une étape obligatoire pour tout restaurateur, ou au moins un membre de son équipe. Cette formation consiste à maîtriser les risques sanitaires alimentaires. Elle aborde notamment les dangers biologiques, les dangers chimiques et les dangers physiques. Le but de cette formation est de mettre à la disposition des restaurateurs les outils nécessaires leur permettant de garantir à leur clientèle de la nourriture saine et sans risque pour leur santé.

Sachez qu’un établissement de restauration doit compter au moins une personne justifiant d’une formation HACCP dans son effectif. C’est une obligation légale en vigueur depuis 2012 et définie dans la loi du 27 juillet 2010. En outre, vous aurez également besoin de suivre une formation de quelques jours pour obtenir un permis d’exploitation, la validité de celui-ci est de 10 ans. Cette formation aborde la licence alcool, la prévention de l’alcoolémie, les nuisances sonores, etc.

Déterminez votre concept

La restauration est un domaine très concurrentiel. Pour pouvoir réussir votre défi, vous devrez impérativement vous démarquer. Vous avez donc intérêt à bâtir un nouveau concept basé sur votre histoire personnelle par exemple (vos aspirations, vos goûts, etc.) ou sur une demande du public encore insatisfaite. Pour donner une identité culinaire à votre restaurant, vous devrez ensuite travailler votre carte, et ce, bien avant d’avoir accompli les démarches administratives.

Une fois que vous avez défini les grandes lignes de votre concept, il vous faudra penser au nom de votre établissement, à son emplacement, vos cibles. Mais également l’ambiance et la décoration, les tarifs pratiqués, le type de service, les boissons… Ce sont autant d’éléments qui vous permettront de vous différencier. Il est également important que vous évaluiez les forces et les faiblesses de votre projet. Vous pouvez vous servir d’outils en ligne pour tester votre projet gratuitement.

Rédigez votre business plan

Comme tout autre projet de création d’entreprise, ouvrir un restaurant implique de faire un business plan en béton afin de faciliter l’obtention de financements. De ce document dépendra la solidité de votre projet aux yeux de votre banquier : celui-ci doit indiquer les acteurs du projet, la formalisation du projet, l’étude de faisabilité économique, le compte de résultat prévisionnel de votre restaurant, le bilan prévisionnel, le plan de financement et le budget de trésorerie.

Évidemment, vous ne pourrez pas rédiger votre business plan sans avoir effectué préalablement une étude de marché. C’est cette étude qui va déterminer la viabilité de votre projet de restaurant. Vous devez alors analyser le domaine de la restauration dans votre secteur. Cela vous permettra de connaître vos concurrents, le profil de la clientèle locale, ses habitudes et ses attentes ainsi que les fournisseurs potentiels.

Choisissez votre statut juridique

Le choix du statut juridique de votre entreprise est une étape de concrétisation de votre projet. Les démarches administratives que vous effectuerez en dépendent. Il en va également de vos responsabilités financières, de vos obligations et comptables.

Si vous ouvrez votre restaurant seul, vous aurez le choix entre plusieurs formes d’entreprise individuelle. Vous pouvez vous déclarer en tant qu’auto-entreprise pour bénéficier de coûts, de démarches de création et d’imposition simples. Toutefois, ce régime présente des limites, notamment en termes de chiffre d’affaires : en effet, vous ne devrez pas dépasser les 81 500 euros HT. Ce statut engage également votre patrimoine personnel en cas de litige.

Vous pouvez également opter pour une forme de société unipersonnelle telle que l’EURL et la SASU pour protéger votre patrimoine personnel et bénéficier des avantages de la société. Toutefois, les démarches de création sont plus lourdes par rapport à l’auto-entreprise ou encore l’EI (Entreprise individuelle). Le statut de société permet également d’ouvrir son capital, ce qui n’est pas possible avec l’entreprise individuelle et l’auto-entreprise.

Si vous ouvrez un restaurant à plusieurs, le statut de société est obligatoire. Vous avez le choix entre la SARL, la SA et la SAS. Une fois votre choix fait, il ne vous restera plus qu’à réaliser les formalités pour créer votre entreprise et à communiquer sur votre restaurant.

Ouvrir un restaurant fait rêver. Toutefois, cela peut vite devenir un cauchemar sans les études préalables et le bon concept. Pour survivre dans cette jungle qu’est le domaine de la restauration, l’innovation, la qualité, la disponibilité et le respect des normes devront être vos maîtres-mots.

Détachement Air 181 – Prix armées jeunesse

Détachement Air 181 Le détachement Air 181 se situe à Sainte Marie sur l’île de la Réunion. Tout au long de l’année 2019, ce détachement  a organisé de nombreux événements pour conforter les liens tissés entre l’Armée et les réunionnais. Par exemple, le détachement Air 181 a mis en place des baptêmes de l’air ...

Infractions routières : à qui la responsabilité ?

Infractions routières, qui est responsable l’employeur ou le conducteur ? Bien souvent, l’entreprise met un véhicule de service à disposition de ses employés. Que se passe t’il en cas d’infraction au code de la route ? Alors en effet, que ce soit pour effectuer des livraisons, pour des visites chez les clients ou pour des dépl...

Maternité et entrepreneuriat : duo gagnant ou perdant ?

Maternité et entrepreneuriat, duo gagnant ou perdant ? Maternité et entrepreneuriat.  Charline Goutal-Redrado, fondatrice de « Naïa Paris » et Julie Bellaïche, fondatrice de l’entreprise « Les p’tits boss » racontent leur expérience.  Et être enceinte en étant entrepreneure, c’est un vrai challenge reconnaissent Julie et C...

Kumo, une aventure entrepreneuriale entre deux amis d’enfance

Kumo, l’aventure entrepreneuriale de deux amis d’enfance. Kumo est une entreprise créée par deux amis d’enfance : Gaspard Luciano et Antoine Bungert. Elle prépare des repas frais à partir de recettes originales. Et elle les livre tous les matins dans des distributeurs automatiques. Installés à l’origine dans les un...