Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302

FACE, la Fondation Agir Contre l’Exclusion

La fondation FACE est née de la volonté de lutter contre l’exclusion, notamment dans le monde de l’entreprise. Ses missions se sont peu à peu diversifiées. Au fil des ans, son réseau s’est cependant agrandi afin d’être le plus efficace possible sur le terrain. 

Différentes initiatives permettent aux personnes en situation d’exclusion de trouver des interlocuteurs. C’est le cas de Force Femmes, association qui accompagne les femmes de plus de 45 ans sur le chemin du retour à l’emploi. Mais également de FACE qui agit depuis 23 ans avec des actions concrètes.

FACE, une fondation nécessaire

Un simple constat rend l’existence même d’une fondation telle que FACE indispensable. Aujourd’hui, 4 entreprises françaises sur 5 ont une répartition femmes/hommes déséquilibrée. À candidature identique, un candidat issu de l’immigration reçoit 2 fois moins de convocations à un entretien d’embauche qu’un candidat identifié comme « natif ». Les personnes handicapées ont un taux de chômage d’environ 20 %, soit 2 fois plus que la moyenne de la population active.

Il est donc plus que nécessaire de trouver des solutions pour prévenir et lutter contre toutes les formes d’exclusion, de discrimination et de pauvreté. Pour rendre cela efficace, FACE travaille avec un réseau de 5 250 entreprises. Elle privilégie notamment les approches RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Pour mettre cela en place, la Fondation Reconnue d’Utilité Publique s’appuie donc sur plusieurs choses. 1 Think, do & share tank, plus de 5 250 entreprises, 72 structures locales, 350 sites d’action et 24 fondations sous égide. Cela fait d’elle un interlocuteur de référence sur tout le territoire.

Quelles actions pour lutter contre l’exclusion ?

FACE et son Réseau se sont donnés quatre missions. Favoriser l’engagement social et sociétal des entreprises dans les territoires. Faciliter la mise en action individuelle et collective de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Développer l’innovation sociale et sociétale à partir des entreprises. Affirmer la place et le discours des entreprises responsables cinq domaines d’activités (entreprise, emploi, éducation, vie quotidienne & territoires).

Mais FACE ne s’arrête pas là. En plus de lutter contre l’exclusion à l’embauche, elle agit sur d’autres terrains. Lutte contre la précarité énergétique, décrochage scolaire, violences faites aux femmes ou favoriser l’égalité et la mixité professionnelles sont autant de problématiques sur lesquelles la fondation s’engage.

FACE crée et réalise également des formations. Quelques exemples :  management de la diversité, obligations des entreprises en matière d’égalité professionnelle, déconstruction des stéréotypes et mise en place d’une politique RSE. Concrètement,  la fondation a réalisé plus de 45 000 accompagnements vers l’emploi et près de 90 actions sur l’ensemble du territoire ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la fondation.

Le Jour d’Après spécial Parcoursup !

Mardi 19 mai, 17h, de nombreux lycéens de terminale scrutent leurs écran d’ordinateur. Ils rafraichissent frénétiquement la page internet parcoursup.fr pour savoir où ils étudieront à partir de septembre 2020. Et pour aider les candidats de cette troisième session, un peu spéciale en raison de la crise sanitaire, votre émission « L...

Les Hauts-de-Seine et le maintient des services pendant la crise sanitaire

La crise sanitaire du Covid-19 a obligé les collectivités locales à s’adapter. Dans le département des Hauts-de-Seine, une série d’action a été mise en place pour aider les habitants dace à l’épidémie et ce long confinement. Dans ce numéro spécial de « Ça vous concerne » découvrez comment le département a dé...

Pendant la crise sanitaire, prévenir la fracture numérique

La crise sanitaire du Covid-19 a obligé les collectivités locales à s’adapter. Le confinement a révéler une facture numérique entre les populations. C’est pourquoi les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines ont décidé de pallier à cette fracture. Le Département des Hauts-de-Seine prête 10.000 ordinateurs pour ass...

Pendant la crise sanitaire, s’occuper des jeunes d’Île-de-France

La crise sanitaire du Covid-19 a obligé les collectivités locales à s’adapter. Dans les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines, une série d’action a été mise en place pour s’occuper notamment des plus jeunes. Avec « Veille Actives Jeunes », le Département se mobilise pour les jeunes des Hauts-de-Seine penda...