Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402
Le Journal de l'Emploi

Emplois Francs, qu’est-ce que c’est comme contrat ?

Emplois Francs, qu'est-ce que c'est comme contrat ?

Le marché de l’emploi est en effervescence, l’actualité bouge et les nouvelles mesures redonnent complètement les cartes aux entreprises qui se tournent vers des embauches de plus en plus spécifiques. C’est le cas des emplois francs. Mais qu’est-ce que c’est ? Ce sont avant tout des contrats aidés. C’est à dire que l’Etat prend en parti ou totalement la part des charges qui sont distribuées à chaque salarié alors qu’habituellement l’entreprise doit payer. Mais les emploi francs ce n’est pas seulement ça. En effet, c’est une mesure qui a été annoncée par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud et qui sera testée dès 2018.

Une mesure qui avait déjà échoué en 2013

Cette mesure, qui a été voulue par Emmanuel Macron, accorde donc une prime à une entreprise qui embauche un habitant d’un quartier populaire. Si ce projet avait été proposé par le gouvernement Ayrault en 2013, la mesure n’avait pas été testée sur un laboratoire assez important et elle avait été vue comme un échec de la part des protagonistes. Cette fois-ci, ce sera donc mis en place à plus grande échelle.

Permettre à CDI de voir le jour dans des zones populaires ? Si la question de l’expérimentation laisse à doute à Jérôme Laverny, Directeur général – ‎Réseau National des Mission Emploi, c’est que toutes ces mesures en test ont échoué. Comme c’est le cas dans le précédant quinquennat. « Les leçons de l’expérience précédente ont été tirées », précise pourtant le ministère. Ajoutant que « le public cible a été élargi à tout demandeur d’emploi et que le montant d’aide a été relevé pour être plus incitatif ». Le but étant de viser à l’insertion dans « les contrats de droit commun, les emplois francs sont différents des contrats aidés, qui ont tendance à inscrire de façon durable les personnes dans un statut précaire », précise le ministère.

Les emploi francs pour redynamiser les quartiers défavorisés

Le coût de l’expérimentation est évalué à 11,7 millions d’euros pour 2018. Tandis que l’amendement de LREM est lui prévu à hauteur de 64 millions d’euros. L’objectif restant malgré tout de redynamiser l’emploi dans les quartiers défavorisés. Une mesure qui devrait se tourner majoritairement vers les TPE/PME, qui subissent de plus en plus les charges et qui ont des difficultés à recruter dans les certaines zones de France.

Changer de vie pour devenir entrepreneure

Qui n’a pas rêvé d’être sa propre patronne et donc entrepreneure ? Changer de vie pour devenir entrepreneure est au sommaire de cette dernière émission de l’année 2018. Devenir entrepreneure, que cela implique-t-il ? Est-ce accessible à tous ? Pour répondre à ces questions, Business Women reçoit : -Sophie Gineste, cré...

Le salon SME : un rendez-vous pour les entrepreneurs

Qu’est-ce que le Salon SME ? Le Salon SME est un salon à destination des dirigeants d’une start-up ou d’une TPE, des créateurs d’entreprise, des candidats à la franchise, des consultants, des indépendants… Il se déroule sur 2 jours uniques pour faire aboutir les projets de création, accélérer l’activité et déve...

#Intérêt Général: la Probono Factory, Mécénat de compétence au coeur de Paris la Défense

Le Pro bono pour l’intérêt général. Pro bono est l’abréviation de l’expression latine pro bono publico, signifiant « pour le bien public ». c’est aussi le mot d’ordre de Pro Bono Lab, une structure spécialisée dans l’aide à l’engagement par le partage de compétences. Chaque année, ils organisent des opérations ...

« T’inquiète…je gère » avec Gaëlle Frizon de Lamotte, fondatrice d’Olybe

Gaëlle Frizon de Lamotte, fondatrice d’Olybe. Malgré un poste très intéressant dans une grande entreprise, Gaëlle a souhaité devenir entrepreneure. Elle a fondé Olybe. C’est l’intrapreneuriat qui lui a donnée le goût d’entreprendre et l’envie de se lancer. L’intrapreneuriat c’est jouer le rôle ...