Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402
Le Journal de l'Emploi

Emploi: Tomorrowjobs avec l’école 42

Où se trouvent les métiers de demain ? Dans le numérique ! Retour sur Tomorrowjobs, une journée de conférence spécialement dédiée à ces métiers d’avenir et aux formations qui y mènent. 

La start up SEEKUBE organisait en mai dernier, une journée de conférence « Tomorrowjobs » à l’école 42. Le Journal de l’Emploi, votre émission emploi et formation y était et vous y emmène.

L’école 42, une école gratuite d’excellence !

Une école d’informatique gratuite et sans condition de diplôme ! Oui, vous avez bien lu, elle existe. L’école 42 implique ses étudiants dans des projets collaboratifs. Elle forme ainsi parmi les meilleurs informaticiens. Et les meilleurs trouvent du travail ! Les métiers porteurs actuellement sont des développeurs web/mobile, CTO ;  SEO, community Manager, responsable webmarketing, Business development, direction commerciale.

Même sans le BAC, il est possible d’être recruté. L’objectif de l’école ? Trouver et former les informaticiens de demain. Plus collaboratifs, plus créatifs, ils représentent l’internet de demain. La pédagogie de l’école 42 est assez unique. C’est la motivation qui prime, pas les diplômes. Des mises en situation plus ou moins complexes lors de grands projets. Un apprentissage communautaire, parce que chacun peut apprendre de l’autre. Mais aussi et surtout la valorisation des initiatives étudiantes !

Le 19 mai 2016, une journée de conférence était organisée dans l’école : Tomorrowjob. L’occasion de rencontrer des acteurs clés de l’emploi. C’est la start-up SEEKUBE qui en est à l’origine. Elle organise des forums de recrutement en ligne pour les étudiants et les jeunes diplômés. 70 forums virtuels sont ainsi organisés chaque année.

L’emploi, un secteur en constante réinvention

Les métiers de demain restent à inventer. Pour rester à la page et coller avec le secteur de l’emploi, les offres de formations doivent être en contact direct avec les entreprises. Les nouveaux comportements de internautes obligent les entreprises à s’adapter. Un exemple ? Même en matière de formation professionnelle l’AFPA passe au numérique !

Ces informaticiens, habitués au collaboratif et à trouver des solutions par eux-mêmes ont aussi la particularité d’être essentiel aux entreprises. Leur mode de fonctionnement pourrait bien bouleverser le mode de management des entreprises.

Un outil a été présenté durant cette journée : Seekampus qui a été développé par la start-up SEEKUBE. Il s’adresse directement aux entreprises. Seekampus permet de trouver les talents dont elles ont besoin selon les formations proposées. Il permet aussi d’avoir une visibilité sur les disponibilités des étudiants pour les périodes de stages.

Disneyland Paris

Disneyland Paris: les métiers numériques

Disneyland Paris: le métier de tourneur-fraiseur numérique Disneyland Paris est le plus gros employeur mono-site de France et recrute en permanence. Au cours de nos visites, nous voyons des restaurateurs, des responsables de vente. Tout un tas de personnes qui nous guident dans le parc mais il y a aussi ceux qui travaillent dans l’ombre ...
Pologne

Hors des Sentiers battus: direction la Pologne

A la découverte de la Pologne Après avoir fait le Portugal et l’Islande, maintenant l’aventurier part à la découverte de la Pologne. Au guidon de son quad, il vous mènera à travers ce pays, chargé d’histoire. Vous pourrez voir des lieux comme Les Sudètes, le Massif de Bohême, le Mont Sniejka le Désert de Błędów  ...
tendances RH

Les tendances RH 2019 avec Top Employers Institute

Quelles sont les tendances RH en 2019 ? Top Employers Institute, autorité internationale indépendante en matière de ressources humaines (RH) a publié une étude sur les tendances RH en 2019. Le résultat de cette étude résulte d’audits réalisés sur plus de 1 500 organisations dans 118 pays. Alors comment se porte la France en matièr...

Le Made in France fait-il vendre ?

Le Made in France a le vent en poupe. Relocalisation d’entreprises en France, succès de MIFexpo, diverses tentatives pour relancer des filières (horlogerie, textile…) il semblerait que le Made in France revienne à la mode. Mais, véritable serpent de mer, son retour est annoncé régulièrement. Au delà d’une envie entrepre...