Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402
Label Entreprise

Comment financer la création d’une entreprise artisanale ?

Comment financer la création d’une entreprise artisanale ?

Vous souhaitez créer une entreprise artisanale et se pose la question du financement. Label Entreprise vous propose un rapide tour d’horizon des outils pour financer la création d’entreprise en compagnie de Joël Fourny, Président de la CMAR Pays de la Loire. Et avant de voir le financement la premier point est l’évaluation des besoins financiers.

1-Comment évaluer ses besoins financiers ?

Etablir un plan de financement, c’est prévoir l’ensemble des besoins de démarrage. C’est aussi prévoir les ressources nécessaires pour les couvrir. Un financement correctement adapté à son projet est une condition essentielle de pérennité des entreprises. Le chiffre d’affaire réalisé devra à la fois couvrir les charges de l’entreprise et faire vivre le chef d’entreprise. Avant de lancer son activité, il importe donc de chiffrer son projet et d’établir :

-un compte d’exploitation prévisionnel

-un plan de financement

-un plan de trésorerie avec recettes et dépenses mensuelles.

2- Le mode de financement traditionnel, c’est l’accès au crédit.

Le recours au prêt bancaire reste l’outil principal pour financer la création ou le développement d’une entreprise. Pour faciliter l’accès au crédit, les créateurs ou les repreneurs d’entreprise doivent souvent apporter à l’organisme prêteur des garanties. S’adresser à une société de caution mutuelle limite ainsi la prise de garanties sur les biens personnels. Parmi les sociétés de caution mutuelle de l’artisanat, la SIAGI apporte sa garantie à la quasi-totalité des banques. La SIAGI, dont CMA France est actionnaire, intervient en garantie, après une étude personnalisée, pour la création, le développement et la transmission d’entreprises artisanales. Ces entreprises doivent compter moins de cinquante personnes et réaliser moins de dix millions d’euros de chiffres d’affaires. Le montant des crédits peut s’élever jusqu’à quatre millions d’euros. En contrepartie de son engagement, la SIAGI perçoit une participation financière à la charge de l’entreprise et exprimée en pourcentage du montant du crédit.

3- Les dispositions fiscaux.

Le chef d’entreprise peut avoir accès à des aides financières directes. Ces aides varient en fonction de l’activité, des caractéristiques de l’entreprise, de la nature du projet et des besoins de financement. Elles peuvent prendre différentes formes : subventions, prêts à taux zéro ou préférentiel, avances remboursables, ou encore crédits d’impôts. La création ou l’implantation d’entreprise dans certaines zones géographiques peut également ouvrir droit à des exonérations fiscales et sociales. Ces aides sont en principe subordonnées au respect de certaines conditions. Un observatoire des aides aux entreprises est accessible sur le site aides-entreprises.fr

4- L’ACRE : Aide aux Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise

L’ACRE est une exonération partielle de charges sociales pendant 12 ou 36 mois selon les cas pour tous porteurs de projet. La demande d’Acre est traitée automatiquement au moment de l’immatriculation.

5- Les plateformes Initiatives

Les plateformes Initiatives sont des associations loi de 1901. Elles ont pour mission d’aider gracieusement les créateurs et les repreneurs d’entreprises en leur accordant un prêt d’honneur sans intérêts et sans garanties. Et elles accompagnent aussi les entrepreneurs après la création ou la reprise pendant les premières années de leur projet.

6- Le  financement participatif

Les CMA remplissent une mission de sensibilisation et d’information des porteurs de projets qui souhaitent recourir au financement participatif. En effet, ce financement permet à une personne physique ou morale de collecter des fonds pour financer son projet. Et face à l’émergence de ce nouveau type de financement, il est apparu essentiel pour le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat de promouvoir auprès des entreprises artisanales ce modèle de financement complémentaire et alternatif au financement bancaire. Enfin, les CMA se sont donc associées à la plateforme KissKissBankBank depuis 2015. Et sur ces 3 dernières années le financement participatif est intervenu sur plus 180 projets financés, avec 1 255 544 euros collectés.

7 – Quel rôle jouent les CMA en matière de financement ?

Les conseillers de CMA aident  et accompagnement les entrepreneurs dans le montage des « plans d’affaire ». Ils peuvent les aider dans l’élaboration de leur étude prévisionnelle des charges et des investissements, le plan de financement, l’analyse du marché et estimation du chiffre d’affaire, la recherche d’aides financières et de prêts bancaires…

Label Entreprise, l’émission des artisans

Tous les premiers lundis du mois, Label Entreprise met à l’honneur l’artisanat et les artisans. Pour cela, Label Entreprise présente des parcours d’artisans. Elle met aussi en lumière des initiatives des Chambres de Métiers et de l’Artisanat. Cette émission est réalisée en partenariat avec l’APCMA. Alors, découvrez les portraits d’artisans dans Label Entreprise.

 

Pologne

Hors des Sentiers battus: direction la Pologne

A la découverte de la Pologne Après avoir fait le Portugal et l’Islande, maintenant l’aventurier part à la découverte de la Pologne. Au guidon de son quad, il vous mènera à travers ce pays, chargé d’histoire. Vous pourrez voir des lieux comme Les Sudètes, le Massif de Bohême, le Mont Sniejka le Désert de Błędów  ...
tendances RH

Les tendances RH 2019 avec Top Employers Institute

Quelles sont les tendances RH en 2019 ? Top Employers Institute, autorité internationale indépendante en matière de ressources humaines (RH) a publié une étude sur les tendances RH en 2019. Le résultat de cette étude résulte d’audits réalisés sur plus de 1 500 organisations dans 118 pays. Alors comment se porte la France en matièr...

Le Made in France fait-il vendre ?

Le Made in France a le vent en poupe. Relocalisation d’entreprises en France, succès de MIFexpo, diverses tentatives pour relancer des filières (horlogerie, textile…) il semblerait que le Made in France revienne à la mode. Mais, véritable serpent de mer, son retour est annoncé régulièrement. Au delà d’une envie entrepre...

My Human Partner, une création d’entreprise accompagnée par BGE et Initiative France

Se faire accompagner : l’exemple de My Human Partner En 2007, Sandrine Almeras a créé son cabinet Human Partner. Ce cabinet intervient dans le recrutement de cadres par approches directes, principalement dans le domaine de l’Industrie. Et pour lancer son cabinet, Sandrine Almeras a été accompagnée par le réseau BGE et Initiativ...