Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
337
Bouygues
402

Vélo dans Paris: « La maire de Paris devrait travailler avec Valérie Pécresse »

Vélo dans Paris: "La maire de Paris devrait travailler avec Valérie Pécresse"

Lorsque Florence Berthout nous reçoit dans son bureau, la maire du Vème arrondissement, principale opposante à la maire de Paris Anne Hidalgo, semble dans la précipitation. Légèrement en retard pour cause de rendez-vous, celle qui siège aussi au Conseil Régional nous confesse ne pas avoir beaucoup dormi cette nuit. Mais elle n’en a pourtant pas oublié son mécontentement autour du plan vélo. Cette mesure, prise par la mairie de Paris et validée lors d’un vote du conseil de la ville, prévoit de doubler le kilométrage des pistes cyclables entre 2015 et 2020. Un vote que personne ne conteste, mais sur la mise en application, l’opposition montre les dents.

Florence Berthout, maire du Vème arrondissement de Paris

DemainTV: Aujourd’hui, quelle est la position du groupe Les républicains à la mairie de Paris sur le Plan Vélo ?

Florence Berthout: Il y a un plan qui est mis en oeuvre aujourd’hui et qui n’est pas celui que nous avons voté. La réalité aujourd’hui, c’est que la politique est totalement dogmatique et que Madame Hidalgo en profite pour régler ses comptes. A l’arrivée, sans aucune concertation ni aucune consultation, on a une voie à sens unique sur l’avenue de Rivoli et sur la voie Georges Pompidou. Ce qui cause une embolie pharaonique du trafic qui se traduit par une hausse vertigineuse de la pollution. Aujourd’hui, je vois 1600-1700 voitures par heure boulevard Saint-Germain et plus de 19 000 voitures par jour sur les quais hauts de la Rive droite. Cela cause des taux de pollution extrêmement élevés qui sont dangereux pour la santé des Parisiens. Plus 40%, 50% parfois, de particules fines qui sont des éléments hautement cancérigènes.

Demain TV: Selon vous, le problème vient d’Anne Hidalgo qui ne consulte pas les personnes nécessaires à la réalisation de son plan ?

Florence Berthout: Elle ne veut pas co-construire. Le problème actuel de la maire de Paris, c’est qu’elle refuse la co-construction, sauf lorsqu’on est d’accord avec elle. Mais en cas de désaccord, elle refuse d’entendre la contradiction. Moi en tant que présidente du groupe LR je ne suis pas contre l’aménagement des pistes cyclables. Je suis même favorable et je le fais en tant que maire du Vème arrondissement. Mais tous les aménagements ne doivent pas être uniformes. Il y a des endroits où il est bon d’installer des pistes cyclables propres. Mais il y a d’autre lieux où c’est dramatique pour l’économie locale et pour la fluidité du trafic dans Paris.

Demain TV: Cela signifie que vous êtes prête à engager le dialogue avec Anne Hidalgo sur la réduction de la circulation à Paris ?

Florence Berthout: Je suis prête, nous essayons tous les jours de le faire. Mais à condition de savoir écouter et entendre. Parfois, il faut savoir remettre sa copie dans un tiroir. La maire de Paris devrait d’abord travailler avec la présidente de région (Valérie Pécresse ndrl) qui lui a tendu la main au printemps dernier. Elle souhaitait se mettre autour d’une table pour créer des parkings aux abords de Paris et pour parler du renforcement du plan bus avec notamment 700 rames qui auront été totalement réaménagées à la fin du mandat régional. Des efforts considérables qui devraient pousser à travailler avec des partenaires et pas toute seule dans son coin.

Demain TV: Se sert-on assez des transports en commun dans cette politique de désengorgement de la voiture ?

Florence Berthout: Il y a le STIF (Syndicat des Transport d’Ile-de-France) dirigé par Valérie Pécresse qui s’attelle à la rénovation du parc bus et RER. Mais il faut que Anne Hidalgo intègre ces réaménagements qui sont en cours. Depuis 70 ans, on avait pratiquement pas réhabilité le réseau de bus et toutes les infrastructures des transports de la région. Notre présidente de région est en train de la faire. Que madame Hidalgo travaille avec elle !

Demain TV: Augmenter les tarifs des transports en commun, ce n’est pas un message contradictoire ?

Florence Berthout: Vous avez tout à fait raison. Il est contradictoire de dire « je veux développer le vélo et dans le même temps, je laisse s’envoler les prix des transports en commun de façon vertigineuse ». Et dans les transports en commun, je vous cite aussi et surtout Vélib’ dont l’abonnement va augmenter au début de l’année prochaine.

Demain TV: Mais cette augmentation des tarifs du pass Navigo va avant tout toucher ceux qui habitent en petite couronne ?

Florence Berthout: L’augmentation du pass Navigo a été décidée pour permettre de rénover tout le réseau. C’est lié au fait que pendant des années il n’y a pas eu de rénovation. Le plus important c’est de ne pas avoir une circulation embolisée parce que sinon votre bus n’arrive pas.

Demain TV: Mais aujourd’hui, un habitant de petite couronne a un avantage financier à prendre un scooter plutôt qu’un abonnement pass Navigo au mois.

Florence Berthout: Oui peut-être. mais c’est pour ça qu’il faut améliorer l’ensemble de cette politique.

Demain TV: Les villes de Rome et de Londres ont fermé la circulation de ces centres historiques aux automobilistes. Est-ce qu’à Paris, à terme, on pourrait voir ce type de procédé mis en place ?

Florence Berthout: Aujourd’hui ce n’est pas à l’ordre du jour. Nous avons un centre de Paris qui vit avec des petits commerces. Si vous allez dans le centre de Londres, c’est très difficile de trouver un petit primeur. La réalité c’est que dans ces villes, cela s’est traduit par la disparition de petits enseignes. Aujourd’hui, dans le centre de Paris, on n’est absolument pas prêt à vivre hors sol. C’est ce qui fait l’identité de mon arrondissement c’est le marché et les petits commerces. Mais le sujet n’est pas à l’ordre du jour.

Émission spéciale consacrée à la transition énergétique 

Cette semaine, découvrez notre première émission spéciale consacrée à la transition énergétique. À l’heure où les citoyens, les entreprises et les États doivent se mobiliser face au réchauffement climatique, il est l’heure de faire le point. Michel Derdevet, secrétaire général d’Enedis est notre invité pour cette s...

ParcourSup : lancement de la plateforme d’admission post-bac

En effet, APB a été critiqué depuis son lancement parce qu’elle proposait un triage beaucoup trop “informatisé”. Après l’échec cuisant de cette dernière plate forme, “ ParcourSup ” n’a pas le droit à l’erreur. Pour nous en parler aujourd’hui, Marine Ilario rédactrice multimédia pour le CIDJ. ParcourSup : Quelles...

Emploi : Découvrez le secteur agricole, qui recrute avec l’ANEFA

Le Journal de l’Emploi s’intéresse cette semaine à l’emploi dans l’agriculture. C’est un secteur souvent critiqué, mais qui reste un vivier d’emplois pour de nombreux jeunes ou pour des personnes en reconversion. Pour en parler aujourd’hui, Isabelle François, Directrice de l’ANEFA, est en plateau avec nous. L’ANEFA qu’est...

C’est Quoi un Ingénieur ? Avec Aline Aubertin

Aujourd’hui, Guillaume Ouattara s’intéresse au femmes ingénieurs ! En effet, un métier qui manque cruellement de femmes avec seulement 22% de femmes ingénieurs. Au niveau des études supérieures elles ne sont que 30% dans les écoles d’ingénieures. Pour en parler aujourd’hui, Aline Aubertin, diplômé du CPE Lyon, e...