Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302
Le Journal de l'Emploi

Apprentissage: une mauvaise image qui laisse des emplois sans candidat

Apprentissage: une mauvaise image qui laisse des emplois sans candidat

On a souvent l’image du chômeur qui ne trouve pas d’emploi. Si les chiffres du chômage laissent comprendre que c’est la vision la plus légitime pour en parler, il ne faut pas non plus oublier l’autre partie du miroir. En effet, il est aussi des cas de figure où se sont les employeurs qui ne trouvent pas. Dans un article datant d’avril 2017 sur RMC/BFMTV, une entreprise d’aide à la personne expliquait notamment qu’elle n’arrivait pas à trouver preneur pour les 5 500 CDI qu’elle proposait. Une situation qui laisse des centaines de milliers d’emplois tomber dans l’oubli comme c’est généralement le cas dans le secteur du bâtiment.

L’apprentissage mis de côté dans les organismes de formation

En cause ? le manque de formation initiale dans ce domaine. En effet, l’apprentissage n’est pas valorisé et n’a pas non plus une bonne image chez les jeunes. La raison est simple. Généralement, ces filières sont comblées par les élèves de 4ème et 3ème en difficulté. Souvent en échec scolaire et sans perspective d’avenir, ils sont envoyés dans les CFA afin d’obtenir un diplôme et une formation. Si ces formations sont généralement mieux loties face au chômage des jeunes que le cursus général, elles sont de plus en plus délaissées par manque d’intérêt.

Du coup, la main d’oeuvre commence à manquer dans certains domaines de l’industrie mais aussi de l’artisanat. Des secteurs qui embauchent mais qui malheureusement ne disposent pas d’une publicité intéressante auprès des écoles et des organismes de formation en France.

Valoriser l’apprentissage, enjeu politique majeur

Lors de la dernière année du mandat de François Hollande, « près de 300 000 embauches en apprentissage ont été réalisées en 2016, permettant à notre pays de compter plus de 400 000 apprentis, ce qui représente un peu plus de 11% des jeunes qui se trouvent en apprentissage », expliquait l’ancien président de la République. Une situation que le gouvernement actuel souhaite faire perdurer. « Avec 7 apprentis sur 10 qui trouvent un emploi durable à la fin de leur formation, l’apprentissage est un des chemins les plus sûrs pour trouver un emploi », explique le site internet du gouvernement.

Salon Learning Technologies: le bilan avec son directeur Vianney THOMAS

Vianney THOMAS directeur du Salon Learning Technologies France est l’invité du Journal de la Formation. L’occasion de faire le point sur ce salon qui a enfin pu avoir lieu en présentiel après la crise sanitaire. L’édition 2022 fut une réussite avec 250 exposants, plus 7,000 professionnels du e-learning, de la formation, de...

LEARNING TECHNOLOGIES : L’impact des nouveaux outils de digitalisation sur l’éducation

L’invité du Journal de la formation: Johann Hagege Johann Hagege, Directeur ITIC Paris, est l’invité du journal de la formation et de l’enseignement supérieur enregistrée au salon learning technologies. Pour lui, nous sommes aujourd’hui à l’aube d’une révolution : il y aura un impact dans tous les métie...

Learning Technologies: Good Grades, l’assistant intelligent du correcteur d’examen !

Le Journal de la formation au salon Salon Learning technologies Stephan Crisan, CEO de Good Grades nous présente le nouvel assistant intelligent du correcteur d’examen. Merci à lui ! Cette innovation vise à aider le professeur correcteur en le déchargeant d’environ 80 % de son travail. Cette technologie a été pensée pour répo...

LEARNING TECHNOLOGIES : Les enjeux de la digitalisation avec Marc Adler CEO de Booster Academy

Marc Adler, CEO de Booster Academy, est l’invité du journal de la formation et de l’enseignement supérieur. Une émission enregistrée sur le Salon Learning Technologies! iI répond à nos questions sur les enjeux de la digitalisation. Booster Academy est une entreprise spécialisée dans la digitalisation de contenus de formation ...