Demain! est
disponible sur
TNT idf
31
Numéricable
94
Free
236
Orange
219
SFR
457
Bouygues
302

Quartiers populaires: Paris investit !

Les quartiers populaires ce n’est pas seulement en banlieue! La Mairie de Paris a  présenté un plan de 2Mds€ d’investissements en faveur des quartiers populaires parisiens. 

Développer l’ensemble des services publics des quartiers populaires de Paris. Mettre en place de nombreux projets – culturels, éducatifs, sociaux, etc. Mettre en avant la vitalité de ces quartiers. Voilà trois points que les 2 Mds d’euros devraient servir  Le détail de ce plan a été présenté par Colombe Brossel, adjointe à la Maire, et Jacques Baudrier, conseiller de Paris délégué en charge des grands projets de renouvellement urbain et de l’architecture, la semaine dernière à l’occasion d’un déplacement dans le 20e arrondissement.

Les quartiers populaires, une priorité pour Anne Hidalgo

Construire une ville inclusive et être engagé en faveur des habitants des quartiers populaires. Voilà l’un des objectifs de ce plan d’investissement. Pour que l’ensemble des Parisiens aient accès à la même qualité de services publics. Pour qu’ils puissent s’épanouir dans leur ville. Il faut une politique active pour l’égalité des conditions de vie à Paris. Pour cela, il faut rééquilibrer l’est et l’ouest parisien.

Qu’il s’agisse de santé, de logement, d’éducation, de culture ou de cadre de vie, tous les Parisiens doivent être égaux. La Ville de Paris s’est engagée à réaliser au cours de la mandature des investissements conséquents dans les quartiers populaires. Un déplacement dans le quartier de Ménilmontant (20e) a été l’occasion de détailler ce plan.

Quelques chiffres

16,5%, c’est le pourcentage de Parisiens qui vivent dans ces quartiers populaires. La Ville consacrera 25% du budget, soit 2Mds d’euros à ces quartiers. Elle en fait ainsi une priorité.

D’ici 2020, 500M€ seront investis pour le logement, 470M€ pour les transports ou encore 440M€ pour l’urbanisme. La priorité ira à la création d’équipements publics. Sont ainsi prévues 1 500 nouvelles places en crèches ouvertes d’ici 2020.

Mais plus que l’argent ou la construction, ce sont les habitants qui sont prioritaires ! Ainsi, 30% minimum des crédits du Budget Participatif serviront à financer les projets issus des quartiers populaires, soit 30M€.

Comment reprendre une entreprise ?

Reprendre une entreprise. Vous vous sentez l’âme d’un entrepreneur ? Mais vous n’avez pas d’idée pour vous lancer ? Alors la reprise d’entreprise peut être une solution. Reprendre une société possède plusieurs avantages. D’abord, la reprise d’entreprise permet d’avoir plus facilement des fina...

Learning Live vous emmène à l’EFAB, l’école des métiers de l’immobilier

Trois parcours de formation à découvrir dans Learning Live Learning Live revient, toujours dans une version 100% digitale et connectée, période de confinement oblige ! Aujourd’hui, direction l’EFAB, l’école supérieure de l’immobilier. Au programme, des diplômes de BAC à BAC +5 : BTS, Bachelors, Mastères. Pour une...

Gediscave : quand l’union fait la force

Gediscave : un groupement d’employeurs L’esprit du collectif est à l’origine de la création en mai 2001, du groupement d’employeurs Gediscave. Mutualiser ses investissements, sa main d’œuvre et ses idées paraissait une évidence pour deux entrepreneurs de l’Aude. Leurs activités dans le secteur des vins et de la distillerie ...

L’immigration une chance pour l’artisanat

L’artisanat en tension L’artisanat est face à un problème de taille : 700 000 postes sont non pourvus. Et 300 000 entreprises sont à reprendre d’ici 10 ans. D’un côté, 8,5 % de la population active recherche un emploi. Et de l’autre côté des savoir-faire de candidats à l’immigration sont non valorisés. La questi...